Vous avez-dit théories du complot ?

Comment distinguer les complots : des faits avérés aux théories les plus folles ?

© Image Source via Getty Images

L’activiste Abbie Richards a classé les complots des affaires réelles et vérifiées par l'Histoire aux théories les plus fumeuses.

Tous les complots ne se valent pas. Pour faire la différence entre des faits avérés historiquement, des spéculations raisonnables et des théories totalement loufoques ou dangereuses, la comédienne et activiste Abbie Richards a créé un classement en forme de pyramide inversée. La lecture commence par la pointe du bas, ancrée dans la réalité et remonte vers des théories complotistes de plus en plus dingues. Sortie en 2020, cette datavisualisation vient de connaître une mise à jour pour l’année 2021.

Faits et spéculations

Les premiers paliers mettent en avant des affaires vérifiées par des faits ou biens des événements qui posent de sérieuses questions. On trouve ainsi le scandale du Watergate, le programme MK-Ultra (au sein duquel la CIA a expérimenté des techniques de manipulation mentale), la désinformation liée aux industries du pétrole ou bien encore les fausses recherches scientifiques de l’industrie du tabac pour masquer les risques de cancer. Dans la catégorie suivante, au-dessus de la ligne de spéculation, on trouve les témoignages et les vidéos d’OVNI, le suicide de Jeffrey Epstein dans sa cellule ou bien encore les recoins obscurs de l’assassinat de JFK. Il s’agit surtout d’histoires dont le dénouement n’est pas totalement clair et qui soulèvent encore des questions.

On quitte la réalité

Les paliers suivants sont considérés comme des fictions n’ayant aucun rapport avec la réalité. Au troisième étage, on retrouve des théories, mais aussi des mèmes qui peuvent faire rire les internautes comme le remplacement de la chanteuse Avril Lavigne, les enlèvements d'extraterrestres, le fait que Stevie Wonder ne serait pas vraiment aveugle ou bien que Kylie Jenner est un clone. Ces théories sont généralement inoffensives. Ce n’est pas le cas du quatrième palier consacré aux théories plus dangereuses qui nient carrément la réalité. On y trouve les ondes 5G toxiques, la COVID en tant qu'arme biologique, le dérèglement climatique qui serait un canular, le faux alunissage ou bien encore le fait que Joe Biden ait volé l’élection présidentielle américaine.

Le point de non-retour

Le haut de la pyramide inversée est marqué d'une ligne intitulée « le point de non-retour antisémite ». Il s’agit des théories que l’on a vu fleurir autour de la mouvance QAnon, du pizzagate ou bien du soi-disant plan secret de Bill Gates. Le point commun de ces théories est de mettre en scène une élite de l’ombre, forcément juive, qui dominerait le monde en secret.

commentaires

Participer à la conversation

  1. dfsef dit :

    monsieur berthelot est une femme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.