habillage
premium 1
premium 1
une homme et une femme masqué avec les logos de télévisions dans les yeux
© Tprod/Tomawak via YouTube

Hold-Up : le documentaire conspirationniste sur le Covid-19 qui cartonne

Le 12 nov. 2020

Massivement financé en crowdfunding et réalisé avec soin, le film qui laisse une parole sans contradiction aux anti-masque risque de faire des dégâts.

Les conspirationnistes persuadés que l’épidémie de coronavirus est une conspiration pour contrôler le monde ont dorénavant leur blockbuster. Sorti le 11 novembre 2020, le documentaire Hold Up déroule pendant 2h45 les propos de plusieurs dizaines de personnalités pointant du doigt des « mensonges et des manipulations » autour du Covid-19.

Confusion généralisée  sur l'épidémie

Réalisé par Pierre Benamias, plutôt spécialisé sur le sujet de « la vie après la mort », le film donne la parole à de très nombreux intervenants dont le point commun est d’être « covid-sceptiques ». La plupart pensent que la maladie se soigne très bien et ne justifie pas les mesures de confinement prises par le gouvernement. On y retrouve des scientifiques comme Christian Perronne (connu pour soutenir la thèse selon laquelle la maladie de Lyme aurait été artificiellement véhiculée par les nazis), des politiques comme Martine Wonner (députée ex-LREM, qui relaye de fausses informations régulièrement sur les réseaux) ou encore Monique Pinçon Charlot, sociologue à la retraite, spécialisée sur le monde des grandes fortunes (et qui déroule ici un discours sur « une troisième guerre mondiale » et un « holocauste » mené sur les plus pauvres).

Pourquoi ce film est-il difficile à débunker ?

Avec sa multitude d’intervenants aux CV parfois impressionnants, et sa mise en scène impeccable qui reprend parfaitement les codes de la télévision, le film rayonne, et est perçu comme légitime. Rien que par la forme, donc, il est difficile de contredire son discours. S’ajoutent à cela les très nombreux arguments, parfois en contradiction les uns avec les autres, qui constituent un mille-feuilles argumentatif très long à démêler.

Interrogé sur le sujet, Jonathan Parienté, chef de service de la rubrique Les Décodeurs du journal Le Monde, a indiqué que plusieurs journalistes planchaient sur le film, morceau par morceau afin de pouvoir débunker les éléments les plus controversés. Sur Libération, un article (payant) portant sur la genèse du film et la manière dont il s’est financé est disponible. Enfin, sur Twitter, plusieurs threads sur le sujet ont déjà été mis en ligne avec l’identification de certaines figures du milieu complotiste présentes dans le film. Mais rien ne dit si ces efforts d’éclaircissement seront efficaces. Il est possible que Hold-Up connaisse le même destin que Loose Change, un autre documentaire populaire et controversé qui a alimenté pendant des années, les théories complotistes sur les attentats du 11 septembre 2001.

Le braquage parfait

Partagé de manière illégale et massive sur différents groupes Facebook et WhatsApp, il est difficile de savoir combien de fois le film a été vu. En revanche, on a une petite idée de l’argent que ce projet a récolté et continue d’engendrer. En effet, le documentaire a amassé près de 182 000 euros sur Ulule et a vu son compte Tipeee passer de 28 000 euros à plus de 103 000 euros par mois en une journée seulement. Dans un thread publié sur Twitter, Alexandre Boucherot, CEO d'Ulule a lui même reconnu que le projet qui avait passé la première étape de sélection n'était pas le même que le résultat final, bien moins pluraliste dans ses points de vue. Autrement dit, il s'agit bien d'un véritable « hold-up ».

David-Julien Rahmil - Le 12 nov. 2020
À lire aussi
premium2
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Toute louable que soit votre intention, je me demande si votre article lui-même n'alimente pas la théorie du complot. En employant les mots de hold-up et de ses conséquences qui vont faire des dégâts, on sent à travers vos propos l'anxiété. Ne pourrions nous pas l'attaquer sur un angle différent.
    1) Reconnaitre son existence et le droit de chacun de s'exprimer
    2) Annoncer que le contenu est à l'étude comme vous le faites mais avec un autre titre que "difficile à débunker" qui établit que l'étude est à charge.
    3) Et c'est le plus important. Rappeler ce que nous faisons tous ensemble pour le bien collectif.
    je n'ai pas vu ce film mais plusieurs amis et connaissances m'ont transmis des liens de films similaires.
    Ma réponse pour eux est en fait une question. Quelle est la proposition collective alternative ? Faute de réponse, plusieurs de ces amis ont fait machine arrière sur ces théories du complot.

    Cordiales salutations

    Emmanuel

    • Vous avez raison, l'article ci-dessus m'a donné envie de voir le documentaire, et sincèrement j'y ai trouvé des réponses, moi à qui l'on dit tu devrais arrêter de te poser de questions ?
      Une remarque, ce n'est pas l'article seul qui laisse à penser qu'il y a anguille sous roche, mais la masse des médias qui se sont rués pour dénoncer un film "complotiste", et des personnes comme vous qui commentent en précisant, et c'est le plus comique, qu'ils n'ont pas vu le film mais qui ont des choses à dire et des conseils à donner...
      Il est gratuit sur Odyssée, profiter en pour vous informer..

      Cordialement

      • Bon ben du coup j'ai regardé le documentaire, ça commençait déjà mal, à 5min40 l'intervenante explique que l'OMS ne dit pas qu'il faut mettre un masque, ça m'a pris moins de 30 secondes pour vérifier que l'OMS préconise le port du masque sur son site officiel.

        A peine quelques minutes plus tard une autre intervenante s'insurge du fait que l'OMS a publié ses recommandations portant sur le port du masque sur une page en février, deux pages en avril et seize pages durant l'été, ce qui me paraît vaguement contradictoire avec le fait que l'OMS ne recommande pas le port du masque.
        Et tout le documentaire est comme ça, en quelques secondes (et armé d'un peu de bon sens bien sûr), on peut en mettre la moitié à la poubelle. L'autre moitié étant composée de platitudes sans intérêt (toujours pour prendre les interventions de l'introduction en exemple : "L'OMS c'est l'organisation mondiale de la santé, pas de la maladie" > oui, et ? Ou bien l'énigmatique "Quand on a trouvé on arrête de chercher".

  • Parce que le discours officiel a laissé place à la contradiction. Ds ce documentaire parlent des scientifiques de renommée mondiale, entre autre le directeur de la recherche de Pfizer. Que penser des commentaires de Macron et Veran sur le masque? Pensez-vous que faire porter des masques a un enfant de 6 ans est sans risque? Les chiffres de l’INSEE montrent que le nombre de morts en 2020 sera le même qu’en 2019, 2018, ...
    Pourquoi les médecins ne sont plus libres de prescrire? Pourquoi une telle cabale contre l’hydroxychloroquine dont l’efficacite a été prouvée par de nombreuses études? Et quid de l’etude Discovery?
    Alors si tous ces arguments ne vous interpellent pas, moi oui. Pensez ce que vous voulez mais on verra ce que l’avenir nous réserve. Je pense en premier à mes enfants et petits-enfants

  • Bonsoir,
    Une telle énergie mise pour déglinguer le document dans sa totalité est assez étonnante. Je me demande (et je ne suis pas né de la dernière pluie croyez moi) si nous avons vu le même film. Pour ma part je l'ai vu 2 fois et pris note avec soin. Il ne contient aucunement de conspirationnisme, puisque il ne fait que compiler des éléments d'informations qui existent par ailleurs, et se recoupent pour beaucoup la plupart du temps par différentes sources. Et puis il y a leurs analyses généralement pertinentes.

    . La conspiration est l'oeuvre d'un groupe organisé. Les intervenants de ce film qui ont tous des compétences dans leur domaine et sont des observateurs de l'actualité de leur domaine, ne forment en aucun cas un groupe "conspirateur" mais un ensemble de personnes qui s'expriment de leur place sans lien de connivence avec les autres.
    Bien sûr vous trouverez sans doute ici ou là quelques erreurs, quelques mises en question fondées, mais ça n'enlêve rien à l'intérêt de l'ensemble
    Vous me paressez des bons soutiens à l'ordre établi et problématique actuel
    Salutations
    ML

  • Petite réflexion: je commence à comprendre de mieux en mieux le succès de ce genre de documentaires putassiers de désinformations, notamment car j'ai plusieurs proches (dont des gens éduqués) qui le partagent fièrement.
    Le truc c'est qu'en France on a cette culture de méfiance à l'encontre du gouvernement, des dirigeants et des puissants, somme toute très saine dans une démocratie, mais un peu excessive. Le danger c'est que par contagion, les scientifiques aussi deviennent victimes de cette méfiance contre l'autorité. Douter de la science, c'est vu par plusieurs comme un acte d'affront contre le gouvernement, un bras d'honneur aux politiciens, ce alors même qu'on parle de faits médicaux.
    A ce titre le mot "complotisme" est irrémédiablement associé à cet méfiance contre l'état. Ce n'est plus honteux d'être complotiste, de plus en plus le revendiquent: on est complotistes comme on est un "rebelle", un "mouton noir", un "électron libre".
    Et pour cette raison je crois que les journalistes, scientifiques et zététiciens devraient bannir de leur vocabulaire le mot "complotiste" et le remplacer par "menteur": ce documentaire est un tissu de mensonge, par des gens qui, pour la plupart, mentent délibérément, et le font pour gagner de l'argent. Car se faire avoir par un menteur est beaucoup moins glorieux que critiquer la "version officielle". Ce documentaire est aussi honteux et détestable que les vulgaires publicités qui mentent pour faire de l'argent. C'est comme ça qu'il faut le présenter, pour bien faire passer l'idée qu'il n'y a rien de glorieux à le partager sans le moindre esprit critique et sans prendre la peine de s'informer.