premium2
FreeBritney mobilise les ados
© Instagram

#FreeBritney : pourquoi les ados se mobilisent pour la pop star des années 2000

Le 24 juin 2021

Britney Spears, c’est l’icône pop des années 2000. Plutôt branchée millennials que génération Z, donc. Et pourtant, cette dernière la soutient massivement sur les réseaux.

« Je veux que l’on me rende ma vie ». L'audience de Britney Spears devant un tribunal de Los Angeles le 23 juin 2021 est poignante. Et son témoignage n'émeut pas que les fans inconditionnels.

#FreeBritney : un soutien sans égal, des chiffres impressionnants

Depuis de nombreuses années, la situation de la pop star interpelle, comme l’illustre le nombre colossal de réactions et de contenus sur le sujet. 59 800 vidéos publiées sur TikTok et 318 425 publications Instagram. C’est déjà impressionnant, mais ça n’est rien à côté de l’utilisation du hashtag #FreeBritney sur Twitter : en 24h, à l’approche de l’audience de Britney Spears, ce sont 831 245 tweets qui demandaient à libérer la chanteuse de sa tutelle. Au plus haut de l’activité, la plateforme d’écoute sociale Visibrain enregistrait même cinquante tweets par seconde. 

Et il n'est pas nécessaire d'être un contemporain de la pop star pour s'émouvoir. Sur les réseaux sociaux, la GenZ se mobilise pour la soutenir. 

Britney Spears : une icône de la Gen Z sans le vouloir ?

C'est assez inattendu : parmi les soutiens de la chanteuse, certains n'ont même jamais entendu ne serait-ce qu’une seule de ses chansons. Il faut dire que son talent n'est pas ce qui les mobilise.

La jeune génération est très engagée sur la libération de la parole autour de la santé mentale. Démantèlement des tabous autour de la dépression, dialogues ouverts sur les familles dysfonctionnelles, échanges sur le mal-être... Pour les Z, il devient urgent de parler de ces thématiques et de refuser les bornes d’expression qui les entourent.

Voilà pourquoi le cas Britney Spears leur parle autant. Involontairement, la chanteuse incarne une souffrance qui touche une très large audience. Aujourd’hui, de nombreuses icônes de la pop américaine jouent de leur capacité assumée à se « livrer sur le divan ». À sa manière, Billie Eillish est sûrement l’icône Z la plus éloquente pour son image « anti-systémique », refusant que les héros du business souffrent en silence.

Il n'est pas question de discographie, donc. Pour les Z, il s'agit surtout de soutenir une cause.

Marin Tézenas - Le 24 juin 2021
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.