habillage
premium 1
premium 1
Quand une agence de talent tente d'arnaquer les influenceurs
© MilanMarkovic via Getty Image

Arnaque : cette agence qui veut vous faire payer pour devenir influenceur

Le 16 oct. 2020

Des agences de talents peu connues dans le milieu font la promotion de leurs services grâce à des influenceurs issus de la téléréalité.

« Avec Élite Influence, tu n’as pas besoin d’avoir des millions de followers pour faire le métier d’influenceur. Même avec 1 000 abonnés, ils te mettent à disposition un agent et tes vues, tu les transformes en argent. » Depuis quelque jours, des influenceurs issus de la téléréalité comme Hilona et Julien Bert dégainent des vidéos promotionnelles pour l’agence Élite Influence. Cette dernière promet à n’importe quel micro-influenceur de gagner de l’argent grâce à leurs sorties ou bien de mettre un agent à leur disposition pour trouver des partenariats rémunérés. Mais ce que ne dit pas leur site web, c’est qu’il faut payer un abonnement pour avoir accès à ce service.

Arnaque à l’influence ?

Repérées par l'ancienne blogueuse beauté Capucine Piot qui en a fait un thread, les manœuvres de ce type d’agence ont de quoi interroger. Il faut vraiment fouiller très loin dans les conditions générales de vente d’Élite Influence pour découvrir que leur offre « agent » coûte en fait 24,90 euros par mois. Pour Stéphane Bouillet, fondateur d’Influence4You, aucune agence sérieuse ne demande de l’argent à des micro-influenceurs contre des services. « S’ils n’ont pas de numéro de Siret, les petits influenceurs sont rémunérés en nature, avec les produits envoyés par les marques, ou bien en bons cadeaux, explique-t-il. En aucun cas nous ne demandons de l’argent à ces derniers ni ne garantissons le fait qu'une marque veuille collaborer avec eux. C’est d’ailleurs la première fois que j’entends parler de cette agence. »

L’influence, cet éternel Far West

Malgré toutes les bonnes volontés, le milieu de l’influence reste donc encore assimilé à un territoire pas totalement régulé et assaini. Ce n’est pas la première fois que des influenceurs font la promotion de « bons plans » qui se révèlent être des pièges à leur communauté. Depuis quelques années, beaucoup dénonce le fléau du drop shipping, une pratique qui consiste à vendre très cher un article bas de gamme en le faisant passer pour un produit de luxe bénéficiant d’une forte promotion. S’ajoute à cela une autre arnaque, plus récente cette fois, qui consiste à démarcher les influenceurs débutants en se faisant passer pour l’employé d’une agence connue et leur demander de l’argent au passage. Stéphane Bouillet confirme que cette mésaventure est arrivée deux fois en quelques mois à son agence.

David-Julien Rahmil - Le 16 oct. 2020
À lire aussi
premium2
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.