logos Bandcamp + Epic Games

C’est quoi Bandcamp, la plateforme musicale rachetée par Epic Games ?

© montage Marin Tézenas

Mercredi 2 mars, le magasin de musique indépendant en ligne Bandcamp a été racheté par le géant du jeu vidéo Epic Games. Un geste (très) audacieux que peu d’observateurs avaient anticipé. 

Spotify, Deezer, Apple Music… Aujourd’hui, une poignée de plateformes détient le quasi-monopole de la distribution musicale sur Internet. En 2021, ils étaient d’ailleurs près de 524 millions à détenir un compte sur une de ces plateformes de streaming. Mais depuis 2008, une plateforme musicale d’un autre genre s’est développée dans l’ombre des géants, pour le bonheur des artistes indépendants : Bandcamp. Depuis le début de son histoire, la plateforme a établi un système de distribution musicale alternatif, principalement basé sur la relation directe de l’artiste à son auditeur. Cette philosophie a plu à Epic Games, géant du jeu vidéo (Fortnite, Grand Theft Auto…) qui a annoncé vouloir s'offrir la plateforme en milieu de semaine. Une acquisition intelligente, mais qui inquiète les musiciens de la plateforme.

Bandcamp : paradis des musiciens déçus par les plateformes

Mais alors, c’est quoi Bandcamp ? Longtemps considérée comme une plateforme musicale alternative, Bandcamp est conçue comme un grand magasin de musique indépendant au sein duquel les artistes publient instantanément leur musique (un peu comme sur Soundcloud), et peuvent fixer eux-mêmes le prix pour les télécharger. Sur sa page, un artiste peut interagir avec sa communauté, proposer du son sans délai et même vendre ses produits dérivés. En échange de toutes ces possibilités, la plateforme demande une taxe de 10% sur la vente de produits physiques comme des t-shirts ou des disques, et 15% sur les ventes numériques. Ces taxes semblent plutôt honnêtes, et elles sont souvent levées pour une période de quelques jours afin que les artistes puissent stimuler leurs ventes et en profiter au maximum. Bref, Bandcamp mise à fond sur l’interaction directe entre l’artiste et ceux qui souhaitent le soutenir.

Depuis plus de 10 ans, Bandcamp est donc perçu comme un contre-pouvoir musical, un terrain d’expression où n’importe quel artiste a le droit de partager sa musique, peu importe sa notoriété ou sa qualité de production, et de, pourquoi pas, gagner sa vie. Il faut dire que côté rémunération, les grandes plateformes de distribution musicale en ligne déçoivent très globalement. Sur Spotify par exemple, le prix du « stream » fait dans le poids plume : seuls 10% des artistes présents sur la plateforme pouvaient espérer gagner l’équivalent d’un SMIC en 2021 selon Le Monde. Imaginez alors le pouvoir potentiel de Bandcamp d’un point de vue artistique et commercial. 

Bandcamp devrait conserver son statut de « marché autonome » 

Aujourd’hui, la plateforme est donc LE repère des musiciens indépendants, qui ne dépendent pas de labels particuliers et qui souhaitent vivre de leur musique le plus simplement possible. Alors, quand un géant du business souhaite la racheter pour en faire une de ses filiales, les artistes ont-ils de quoi s’inquiéter ? À en croire le communiqué officiel publié par la plateforme, Bandcamp devrait conserver son essence et son but originel d’aide à la diffusion musicale et artistique. Bandcamp est absorbé, certes, mais devrait continuer de fonctionner de manière indépendante, en gardant sa structure et son équipe de développement. Epic Games souhaiterait seulement concilier à son fonctionnement la force de ses studios pour développer de nouvelles opportunités de diffusion. On parle tout de même d’un des studios les plus reconnus de l’industrie, et qui s’est déjà illustré pour ses projets de diffusion musicale novateurs, comme le concert du rappeur Lil Nax X dans le jeu Fortnite.

Alors pour le moment, difficile de savoir comment Epic Games compte jouer véritablement le coup. Une chose est sûre, en s’appuyant sur un studio aussi puissant, Bandcamp tient peut-être l’impulsion nécessaire à son explosion. Et tant que l’intégrité et l’indépendance de la plateforme demeurent intactes, les artistes peuvent dormir tranquille.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.