Montage de Jean-Luc Mélenchon et les icônes Twitter et Instagram

De l’art de révéler son vote sur les réseaux sociaux

Plusieurs personnalités publiques, dont les militantes féministes Caroline De Haas et Lauren Bastide, ont annoncé leur préférence pour Jean-Luc Mélenchon à coup de threads Twitter et de stories Instagram. 

À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, certaines personnalités publiques ont fait le choix de révéler publiquement leur vote. La pratique concerne plus particulièrement les personnalités de gauche, qui estiment qu’il y a urgence à se prononcer face à la possibilité d’un nouveau duel Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour. 

Suspense 

Florence Porcel, youtubeuse spécialiste de la vulgarisation scientifique, a ainsi déroulé sur une cinquantaine de tweets les raisons de son vote, et celles qui l’ont poussée à le déclarer publiquement. Ce long thread lui aura nécessité une quinzaine d’heures de travail et des jours de réflexion, précise-t-elle. « Je le fais aujourd'hui parce que le contexte et mon devoir de citoyenne m'obligent. Je suis terrorisée par l'extrême droite. Je suis terrorisée par ce sondage qui donne *potentiellement* Le Pen gagnante au 2ème tour face à Macron.(...) Et si je ne m'exprime pas publiquement pour tenter d'agir à mon échelle contre ce cauchemar, je m'en voudrais » , déclare celle qui explique par ailleurs n’avoir jamais été encartée. 

Suspens… Ce n’est qu’à la fin de son thread Twitter que l’on apprend que l’autrice votera pour Jean-Luc Mélenchon, et ce malgré son désaccord sur certains points du programme du candidat. Son thread commence d’ailleurs par un long argumentaire en faveur de l’énergie nucléaire, de laquelle le candidat Insoumis souhaite sortir. 

« Ce sera Mélenchon »

Quelques jours avant cela, c’était Caroline De Haas qui affichait sur Twitter, Instagram et sur le blog de Mediapart sa préférence pour Jean-Luc Mélenchon. « Ce qui m'a d’abord convaincue, c’est la possibilité d’avoir un second tour qui se fasse sur la réforme des retraites ou le niveau des salaires. Et ce n’est pas rien », commence la fondatrice du collectif Nous toutes avant de détailler les 5 raisons l’ayant conduite à ce choix. 

Dans un second thread Twitter, la militante féministe appelle les autres personnalités publiques à se prononcer ouvertement. « Je comprends le côté stressant de prendre position. D’abord, on sait qu’on risque de se prendre une armée de trolls en tout genre qui vont nous insulter » , reconnaît-elle. Avant d’insister sur le fait que « l’élection présidentielle est une histoire de dynamique. Et que chaque basculement, chaque prise de parole participe à faire bouger les lignes des sondages d’abord et des résultats ensuite. » La militante féministe est d’ailleurs à l’origine du texte « Ce sera Mélenchon » , un appel à mettre la gauche au second tour, qui a été signé à ce jour par plus de 6 000 personnes dont des personnalités comme Romane Bohringer, Blanche Gardin, Robert Guédiguian et Bruno Solo. 

Lauren Bastide, fondatrice du studio de podcast Nouvelles Écoutes, elle aussi signataire de l’appel, explique en story Instagram son vote, et surtout son questionnement autour de sa déclaration publique. Avant de l’annoncer, la journaliste a sondé sa communauté pour savoir si elle devait se prononcer publiquement ou non. La podcasteuse annonce également l’organisation d’un live pour discuter de l’élection et de sa prise de position. 

Un exercice périlleux : c’est un appel au vote, mais pas vraiment 

Ce n’est pas la première fois que des personnalités publiques se prononcent en faveur d’un ou d’une candidate. Mais c’est la forme qui interpelle ici. La façon dont l’annonce de son vote devient un sujet en soi, qui nécessite une petite mise en scène, une mini-opération de communication à échelle individuelle. Car chaque personnalité sait que son choix peut avoir un impact sur le vote des milliers d’abonnés qui constituent sa communauté. « Oui Lauren (dis-nous pour qui tu votes) tu es notre guide » , répond ainsi une abonnée de Lauren Bastide en réponse au sondage de la journaliste. Ou la pression de l’influence quand on s’attaque à un sujet politique. 

Dans leurs annonces, Florence Porcel comme Lauren Bastide prennent d’ailleurs soin de désamorcer tout retour violent et potentielles attaques de trolls, en affichant volontairement leurs doutes quant à la candidature de Jean-Luc Mélenchon, et en précisant que leur déclaration n’est pas exactement une consigne de vote. « Je vous dis juste pour qui je vais voter, vous faites exactement ce que vous voulez. (Du coup, pas la peine de m’insulter, de m’engueuler etc., bisous) » , précise ainsi Lauren Bastide. 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.