habillage
Un enfant et une femme dans un champ de café
© andresr via Getty Images

Nespresso visé par un documentaire dénonçant le travail des enfants

Le 27 févr. 2020

L’entreprise a réagi avant la diffusion, affirmant condamner fermement ce type de pratiques.

Sale temps pour Nespresso ! Quand ce ne sont pas les capsules qui sont pointées du doigt, ce sont carrément les méthodes de production de l’entreprise. Alors que les équipes font plutôt du bon boulot pour partager leurs initiatives positives – notamment en matière de recyclage – voilà qu’un documentaire diffusé en mars 2020 sur Channel 4, au Royaume-Uni, accuse directement la marque de se fournir auprès d'exploitations de café faisant travailler des enfants.

Tolérance zéro

Informé en avance par les équipes de Dispatches – à l’origine du documentaire – que l’entreprise allait figurer dans ce nouvel épisode, Nespresso a tenu à s’exprimer sur le sujet. « Nespresso applique la tolérance zéro face au travail des enfants. C’est inacceptable », peut-on lire.

Dans une vidéo, Guillaume Le Cunff, CEO de Nespresso, explique la posture de son entreprise. Il assure qu’après avoir été alertée, la société a immédiatement mené une investigation sur le terrain, au Guatemala.

En attendant les résultats de l’enquête, l’entreprise a d’ores et déjà pris trois mesures :

  • Nespresso a suspendu tous les achats en provenance des exploitations suspectées ;
  • La main d’œuvre sera doublée à la prochaine période de récolte afin de s’assurer que sur place, personne n’aura besoin de faire travailler les enfants ;
  • Des audits de contrôle sont mis en place afin de s’assurer qu’aucun enfant ne travaille dans les fermes qui fournissent la marque.

Travailler avec les ONG… et les journalistes

Nespresso rappelle travailler main dans la main avec l’ONG Rainforest Alliance. L’association a pour objectif de préserver la biodiversité, les conditions de travail des fermiers et les conditions de vie des communautés concernées. À ce titre, Nespresso a développé un programme censé contribuer à la formation des travailleurs et travailleuses, et nouer des relations solides sur le long terme.

L’ONG participe aux audits réalisés par l’entreprise pour s’assurer que les fermes qui fournissent Nespresso n’exploitent pas d’enfants. Les équipes précisent que « durant toutes les visites et tous les audits réalisés l’année dernière autour du monde, seuls deux cas de travail d’enfants ont été référencés. Au cours des quatre dernières années, nous avons fait face à 10 cas – aucun au Guatemala – et chacun a été résolu de manière efficace. (…) Nous faisons confiance à la Rainforest Alliance pour s’assurer de vérifier que les vérifications et certifications sont correctes. »

The Guardian rapporte de son côté que George Clooney, célèbre égérie de la marque depuis les débuts, s’est également prononcé sur le sujet. Il exprime la nécessité du journalisme indépendant pour « s’assurer que les entreprises tiennent leurs engagements. »

Mélanie Roosen - Le 27 févr. 2020
À lire aussi
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.