habillage
Un homme en caleçon, chemise et cravate en visioconférence dans son salon
© South_agency via Getty Images

Recherche d'emploi pendant le confinement : on fait comment ?

Le 1 avr. 2020

La crise du coronavirus rebat les cartes du monde du travail. Et pour les personnes en recherche d’emploi, la situation est d’autant plus compliquée.

La crise sanitaire bouleverse le quotidien des travailleurs et travailleuses du monde entier. Qu’on soit au chômage partiel, en télétravail, ou qu'on doive se déplacer pour faire son job, il est urgent de s’adapter.

Quid de la situation de celles et ceux qui cherchent du travail en ce moment ? Tiffany Blandin, journaliste chez LinkedIn, analyse le phénomène de la recherche d’emploi au prisme de la crise.

Des recrutements gelés, une recherche d’emploi bouleversée

La majorité des entreprises ont mis en pause leurs recrutements, explique Tiffany Blandin. Les offres d’emploi ne sont pas renouvelées et les entretiens s’annulent. Pire, pour les personnes qui étaient sur le point de signer un contrat, les recrutements sont carrément suspendus.

Les candidatures spontanées ? On oublie direct

Tiffany Blandin répertorie les témoignages des utilisateurs et utilisatrices de LinkedIn. Il semble bien que le confinement ait mis fin aux candidatures spontanées, jugées « plus risquées » en ce moment – au même titre que le fait de relancer les entreprises qui ne répondent pas aux candidatures. « Comment faire pour ne pas paraître irrespectueuse ? », se demande une jeune candidate.

Autre point : les entreprises n’ont pas encore eu le temps de s’organiser, estiment les personnes interrogées. En ce sens, relances et autres candidatures spontanées ont plus de chance de se perdre dans le flot de mails urgents que de donner lieu à des réponses des recruteurs.

En profiter pour monter en compétences ?

Bien sûr, certaines personnes continuent à passer des entretiens à distance grâce aux nombreux outils qui le permettent. Mais pour une partie des gens en recherche d’emploi, le plus sage reste encore… de mettre leurs candidatures entre parenthèses.

L’objectif ? Lâcher la pression… mais aussi profiter de ce nouveau temps disponible pour développer ses compétences.

Plusieurs solutions sont possibles. Tiffany Blandin note ainsi que les formations en ligne sont très suivies.

D’autres explorent des pistes créatives, et se lancent dans la réalisation de podcasts, la prise de photographies ou le développement de contenus sur des thématiques précises, afin de gagner en expertise.

Certains individus se tournent vers le bénévolat et repensent leurs priorités.

Il faut dire que la période est propice aux questionnements, notamment concernant l’utilité des métiers...

Mélanie Roosen - Le 1 avr. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.