habillage
premium1
premium1
Baskets Veja
© Veja

Choisissez votre futur employeur en fonction de ses valeurs morales

Le 17 avr. 2019

Les systèmes de notation d’entreprises ont le vent en poupe. En général, les employés notent leurs managers, l’ambiance de travail ou les salaires. Moralscore est différent : il catégorise les boîtes selon leurs valeurs éthiques.

Vous pensez que l’I.A. est un formidable outil d’innovation ou un horrible moyen de remplacer les humains ? Qu’une entreprise doit payer ses impôts en France ou choisir les solutions les plus rentables ? Que l’environnement doit être une préoccupation principale ou secondaire quand on parle business ?

Si vous avez des réponses précises à toute ces questions, Moralscore connaît peut-être l'entreprise qui vous convient. L’objectif de ce site web est de permettre aux candidats de trouver la boîte la plus adaptée à leurs valeurs éthiques et morales.

Un questionnaire de deux minutes

À peine arrivé sur le site, l’internaute est amené à remplir un questionnaire de deux minutes. Au programme : des questions sur ce qu’il privilégie au sein d’une entreprise. Respect de l’environnement, action sociale, conditions de travail, rémunération, création d’emploi, profitabilité, traitement des données personnelles… Les questions sont variées et il n’y a pas de mauvaise réponse. On vous demande par exemple si vous préférez qu’une société soit très créatrice d’emploi, ou qu’elle se concentre sur quelques salariés mais qui seront bien payés.

Une fois le questionnaire rempli, le site affiche les entreprises les plus en accord avec les valeurs de chacun, par secteur.

Des données qui viennent… de partout

Pour ce faire, Moralscore utilise des sources d’information très variées. Médias, rapports d’ONG, Glassdoor, Indeed, information boursière, et communiqués officiels des entreprises : tout est passé au peigne fin. Petit bonus : pour chaque note, Moralscore détaille les sources utilisées. Ainsi, l’entreprise Bioburger obtient un score global de 82 selon mes critères. Les sources citées sont différents articles de presse (Challenges, Europe 1…), les avis des clients (Google), les conditions de travail (Glassdoor)…

Évidemment, cette méthodologie a pour incidence de changer l'ordre des entreprises citées. Si Michelin apparaît en tête de liste d'un baromètre tel que celui de Posternak-Ifop (qui classe les entreprises qui ont une bonne image auprès des Français), chez Moralscore, c'est Veja, la marque française de baskets écologiques et issues du commerce équitable, qui arrive en tête.

À noter que le site ne rentre pas dans le détail des sources point par point : Bioburger obtient A- en action sociale et environnementale et B en traitement et usages des données personnelles. Il n'est pas possible de savoir quelle source est associée à quel critère.

The next big thing

Pour le fondateur du projet, Rafi Haladjian, les critères éthiques des entreprises sont à considérer comme « the next big thing » en matière de différenciation. « Ce qui va compter dans les années à venir, ce n’est pas « une innovation technologique de plus, mais la prise en compte des critères éthiques », prédit-il.

Et on veut bien le croire. Qu’il s’agisse de RSE, de transparence ou d’engagement… les salariés en redemandent. Idem du côté des financiers, qui sont de plus en plus nombreux à exiger des entreprises que leurs modèles soient clean.

Pour ce chevalier de la Légion d’honneur, il était très logique de créer un comparateur d’éthique – après les comparateurs de prix et de qualité nutritionnelle, quoi de plus naturel ? 

Deux nouveaux secteurs tous les mois

Au moment de la rédaction de cet article, Moralscore ne propose une grille d’analyse qu'à travers 7 secteurs (Taxis et VTC, livraison de repas, compagnies aériennes Low Cost, fabricants de smartphones, chaussures de sport, vente en ligne de produits tech, fast food de burgers). A priori, il s’agit plutôt de secteurs ayant un lien fort avec l’économie numérique. Mais la plateforme promet d’ajouter deux nouveaux secteurs par mois. À venir : le café, les supermarchés urbains, les banques, la livraison de fleurs et cosmétiques…

En attendant d’élargir sa base de données, Moralscore promet d’inclure les leaders mondiaux et les challengers de chaque secteur, ainsi que les acteurs français.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.