habillage
Un arbre dont les feuilles forment une flèche ascendante dans un petit pot
© robertsrob via LinkedIn

Les chiffres clés de la RSE : les salariés en redemandent !

Le 14 févr. 2019

Votre entreprise confine la RSE dans un département un peu obscur ? Dommage ! Car aujourd'hui, le sujet anime plus que jamais les collaborateurs et devient même un argument de recrutement. 

PAROLES, PAROLES…

70 % des entreprises sont conscientes qu’elles doivent devenir sociétales mais seules 30 % des organisations ont mis en œuvre de réelles actions.

Source : Deloitte, Tendances RH 2018

 

SOS FANTÔMES !

48 % des actifs ne savent pas qui est en charge de la RSE (responsabilité sociétale ou sociale des entreprises) au sein même de leur société ! Une statistique qui s’élève à 60 % chez les non-managers.

Source : Baromètre RSE Ekodev, Des enjeux et des hommes-Occurrence, novembre 2017

 

RSE, MON AMOUR

Seuls 15 % des gens sont impliqués dans la stratégie RSE de leur boîte. Pourtant, ils sont 70 % à vouloir l’être davantage. D’une part pour comprendre les besoins et actions de leur entreprise sur le sujet, d’autre part pour pouvoir progresser. 33 % voudraient une vraie formation sur le sujet.

Source : Baromètre RSE Ekodev, Des enjeux et des hommes-Occurrence, novembre 2017

 

DU GREEN PLUS QUE DU FRIC

55 % des collaborateurs disent que l’engagement social ou environnemental d’une entreprise est un critère plus important que le salaire. Un nombre qui atteint 76 % chez les millennials

Source : Cone Communications, CSR Study, 2017

 

FRUSTRÉS DE NE PAS POUVOIR S’ENGAGER

73 % des salariés français se disent déçus que leur entreprise ne leur propose pas des façons de s’engager. Congés spécifiques pour aider une association (42 %), journées de solidarité (33 %), mécénat de compétences (33 %)…

Source : Korn Ferry, étude sur l’engagement des employés, 2018

 

LE BIEN-ÊTRE NE SUFFIT PLUS

Flippées à l’idée d’être pointées du doigt si elles poussent leurs employés à bout, les entreprises misent à fond sur le bien-être (88 %). Problème : ça ne suffit pas pour satisfaire les équipes, qui veulent aussi que leur boîte ait un impact bénéfique sur son écosystème. Or, seules 20 % inscrivent la responsabilité sociale comme priorité dans leur stratégie d’entreprise.

Source : Deloitte, Tendances RH 2018

 

LE CERCLE VERTUEUX DE L’ENGAGEMENT

Les salariés qui peuvent profiter d’initiatives de la part de leur entreprise pour s’engager sont globalement plus fiers de leur boîte (90 % contre 66 % pour un salarié à qui l’on ne propose aucune initiative). Ils sont aussi plus épanouis (80 % contre 62 %) et adhèrent plus aux valeurs et à la culture de leur société (81 % contre 58 %). Le cercle est vertueux : ça bénéficie à la performance de l’entreprise, mais aussi à l’attraction des talents, puisque 83 % des salariés engagés dans une initiative de leur entreprise recommanderaient leur employeur.

Source : Korn Ferry, étude sur l’engagement des employés, 2018

 

CONSOMMATEURS - COLLABORATEURS : MÊME COMBAT !

2018 en France, près de deux tiers des consommateurs (65 %) choisissent d’acheter (ou de boycotter !) une marque en fonction de ses prises de position. C’est 15 points de plus que l’année précédente et surtout, ça ne concerne pas qu’une élite éclairée : la tendance se confirme parmi toutes les classes d’âge et de revenus.

Source: Elan Edelman, Earned Brand, 2018

L’ENGAGEMENT, UN ARGUMENT DE COM’

La bonne nouvelle, c’est que les marques sont conscientes des attentes de leurs employés et de leurs clients. 56 % des Français pensent d’ailleurs que les entreprises devraient communiquer sur leur engagement jusque dans le point de vente ! Pour 58 % des consommateurs tricolores, ce serait même plus efficace que des actions de communication, marketing ou publicitaires mal calibrées…

Source : Elan Edelman, Earned Brand 2018


Cet article est paru dans la revue 17 de L'ADN consacrée aux tendances 2019. Pour vous procurer ce numéro, il suffit de cliquer ici.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.