Activisme Sea Shepherd

Quand les activistes deviennent actionnaires

Le 17 janv. 2017

L’ONG PETA s’est emparée d’une seule action dans le capital de LVMH avec l’ambition de contribuer au changement de l’entreprise... de l’intérieur.

 

La méthode est de plus en plus utilisée par les militants. En devenant actionnaire des entreprises qu’ils souhaitent dénoncer ou voir changer, ces activistes s’offrent une voix interne qui leur permettra d’interpeler directement les dirigeants de grands groupes.

Exemples ? Dans l’épisode de Cash Investigation diffusé en mars 2015, un salarié licencié de Sanofi et la journaliste Elise Lucet interpellent Christopher Viehbacher alors Directeur Général de Sanofi pour l’interroger sur sa hausse de salaire qui contraste avec les vagues de licenciements et les baisses de performance du Groupe.

Dans l'inénarrable Merci Patron, les équipes de François Ruffin optent pour la même stratégie : l'achat d'une action pour assister à l'Assemblée Générale de LVMH (déjà !), et renouer avec Bernard Arnault le dialogue social... Ce n'est pas cela qui donnera gain de cause au couple Klur, mais les images sont assez potaches...

En s’invitant aux réunions d’actionnaires, PETA s’autorise donc ce type d’actions. A noter que l’ONG n’en n’est pas à son coup d’essai. En Juin 2015, la marque avait reproduit la même opération mais cette fois au sein du groupe Hermès.

Un an plus tard, en mai 2016, lors de l'assemblée générale annuelle d'Hermès à Paris, Isabelle Goetz, porte-parole de Peta France, faisait état d’une ferme d'élevage d'autruches, où de jeunes animaux sont sacrifiés, qui serait « un fournisseur exclusif d'Hermès ». Axel Dumas, Président d’Hermès, avait démenti toute forme d’exclusivité tout en mettant l’accent sur des contrôles « permanents et vigilants » (âmes sensibles s’abstenir).

PETA dénonce la mal traitance des autruches

Dans la lignée de la stratégie vidéo « choc »

Si le changement « de l’intérieur » doit faire ses preuves, il y a une stratégie qui fait des miracles : celle de la vidéo choc.

En 2015, des images tournées dans des élevages de crocodiles et d'alligators avaient poussé l'actrice Jane Birkin à demander à Hermès que les sacs en crocodile à son nom soient renommés.

En décembre dernier PETA UK publiait une vidéo révélant comment 30 000 crocodiles étaient tués au Vietnam pour être transformés, la plupart du temps, en sac à main ou en bracelet de montre de luxe (âmes sensibles s’abstenir).

PETA dénonce la mort de crocodiles pour des produits de luxe

Un peu plus tôt, en mai 2016, l’ONG de défense des animaux avait également réalisé un magasin éphémère avec Ogilvy & Mather au sein du plus grand centre commercial thaïlandais, Central World, « afin de montrer aux clients la souffrance qui se cache derrière chaque sac, ceinture, veste et paire de gants ou de chaussures en cuir exotique » précisait l’association.

Le combat est en marche ici.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.