Elephants d'Afrique

Le projet EACOP de Total suspendu par le Parlement européen pour non-respect des droits humains

© Pixabay

Réunis ce matin, les députés européens ont condamné le programme de forage pétrolier EACOP développé par le géant Total. En cause : violation des droits humains et risques majeurs pour l'environnement et le climat.

Le projet EACOP de TotalEnergies consiste à creuser des forages pétroliers dans une zone protégée d'Ouganda et de Tanzanie en Afrique de l'est. L'objectif : créer l’un des plus grands oléoducs chauffés du monde. Problème : pour que le projet voie le jour, de nombreuses populations devraient être déplacées. Face à cette réalité, le Parlement européen a adopté à main levée aujourd'hui une résolution d'urgence dénonçant « les violations des droits humains et les risques majeurs pour l'environnement et le climat causés par les projets Tilenga et EACOP, développés par Total en Ouganda et en Tanzanie. »

Les députés européens retoquent le projet EACOP de Total

Les députés européens auraient estimé que le projet engendrerait le déplacement de plus de 100 000 personnes, et ce sans garanties suffisantes de compensations. Par cette décision, les députés condamnent les violations des droits humains en Ouganda et en Tanzanie en cours. « Le Parlement exprime sa profonde préoccupation face aux arrestations, aux actes d’intimidation et au harcèlement judiciaire contre les défenseurs des droits humains et les organisations non gouvernementales qui travaillent dans le secteur du gaz et du pétrole en Ouganda, et appelle les autorités à relâcher immédiatement tous ceux qui ont été arbitrairement arrêtés », peut-on lire dans le communiqué de presse du Parlement européen.

Le programme RéHabitat de Total ne convainc pas

Plus tôt dans le mois, Total communiquait sur son programme « RéHabitat », projet visant à relocaliser la faune affectée par l'oléoduc d'Afrique de l'Est : « Conformément aux principes "Éviter – Réduire – Compenser" qui sous-tendent sa Politique Biodiversité, TotalEnergies annonce le lancement de RéHabitat, un programme innovant de protection des espèces animales impactées par le projet d'extraction pétrolière de Tilenga et le projet d'oléoducs de pétrole brut (EACOP) en cours en Ouganda et en Tanzanie. »

Lors de la présentation de son programme au Congrès de la conservation de l'UICN à Marseille en juin 2021, Total avait indiqué : « Nous reconnaissons que l'EACOP représente des enjeux sociaux et environnementaux importants, que nous prenons sérieusement en considération. Nous pensons que ce programme innovant bénéficiera grandement aux animaux impliqués et créera des emplois alternatifs. » Afin de rassurer le public, le géant avait été jusqu'à organiser une cérémonie de démonstration accueillant un calao à joues argentées (une espèce d'oiseau) d'Afrique de l'Est dans sa nouvelle maison... Cela n'aura visiblement pas suffi à convaincre les députés. Par ailleurs, ces derniers demandent au groupe TotalEnergies de prendre un an avant de proposer un itinéraire bis pour préserver certains écosystèmes sensibles. Une première victoire dont s’est réjoui le mouvement #StopEACOP sur son compte Twitter.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire