J.K Rowling et émojis rire

J.K. Rowling piégée par un duo de comiques russes se faisant passer pour le président ukrainien Zelensky

Les comiques russes Vovan et Lexus ont piégé l'écrivaine J.K. Rowling lors d'un appel Zoom en prétendant être Volodymyr Zelensky, le président ukrainien.

Invitée à s'exprimer sur son travail caritatif en Ukraine, l'autrice d'Harry Potter a été victime d'un canular téléphonique de la part des comiques russes Vovan et Lexus. Leur nom ne vous dit peut-être rien, pourtant ce binôme habitué des canulars téléphoniques affiche de nombreuses célébrités à son tableau de chasse. On y retrouve notamment Billie Eilish, le prince Harry, Elton John, Bernie Sanders, Kamala Harris, Justin Trudeau ou encore Emmanuel Macron. Et la dernière victime en date n'est autre que l'auteure d'Harry Potter, J.K. Rowling.

La vidéo de leur entretien a été publiée sur YouTube et découverte par le site Hollywood Reporter.

Le faux Zelensky demande à J.K. Rowling d'effacer toute référence aux Russes

L'échange, qui a duré 12 minutes, commence par un accueil chaleureux du faux président Zelensky qui qualifie Rowling de « plus grande écrivaine de tous les temps » . La conversation est ensuite immédiatement orientée sur le thème de la « cancel culture ». Une référence directe aux propos tenus par Vladimir Poutine en mars 2022, qui pour dénoncer le boycott des artistes russes avait fait un parallèle avec les critiques à l'encontre de la créatrice d'Harry Potter. Un parallèle qui n'avait pas été du goût de la célèbre romancière, qui avait riposté sur son compte Twitter.

L'échange loufoque se concentre ensuite sur la saga Harry Potter, l'un des comiques faisant remarquer que la bande-son évoque les œuvres du compositeur Tchaikovsky – qui aurait selon l'intervieweur le tort d'être à la fois russe et gay. Il poursuit en demandant à Rowling si la cicatrice en forme d'éclair de Harry Potter, ressemblant au « Z » utilisé pour marquer les véhicules militaires russes, pouvait être modifiée pour évoquer le trident ukrainien. Ce à quoi J.K. Rowling répond : « Je vais me renseigner. [...] Ce serait peut-être bien que je fasse quelque chose moi-même sur les réseaux sociaux parce que je pense que ça va se retrouver dans les journaux. »

Netflix

Plus gênant et troublant, Vovan et Lexus ont demandé à Rowling si le directeur de Poudlard, Albus Dumbledore, était réellement gay, et avec qui il avait couché. « Espérons pas avec un transgenre » , ont déclaré les imposteurs en référence à la récente polémique de l'écrivaine, accusée de transphobie par certains militants. Ils ont également indiqué à Rowling que l'armée ukrainienne écrivait les mots « Avada Kedavra » , signifiant « que la chose soit détruite » , en référence au sortilège préféré de Voldemort.

Au cours de l'entretien, le duo russe a aussi fait référence au film Fantastic Beasts et demandé s’il était possible de retirer l'acteur russe Aleksandr Kuznetsov du casting des futurs films.

Le faux Zelensky demande à J.K. Rowling de financer des armes

J.K. Rowling a ensuite été questionnée sur son association caritative Lumos, qui aide les enfants et les familles vulnérables dans la région de Jytomyr en Ukraine « J'aimerais clarifier, où envoyez-vous l'argent collecté par Lumos ? [...] Nous voulons acheter beaucoup d'armes et de missiles avec votre argent pour détruire les troupes russes, j'espère que vous êtes tous d'accord avec ça » , a demandé le faux Zelensky. En réponse, Rowling a déclaré : « Nous nous occuperons des enfants, mais je veux vraiment que l'Ukraine ait toutes les armes dont elle a besoin. »

Le piège se referme...

Vovan et Lexus ont ensuite allumé leur caméra, révélant un trio baptisé « L'Ordre du Phénix Ukrainien » (en référence au cinquième roman de la saga Harry Potter) et portant des t-shirts avec la mention « Seul Poutine » en russe. « Nous avons lu Harry Potter aux soldats du bataillon. Ne leur lisez pas de passages sur les métis [car] ce sont des nationalistes et ils n'aiment pas ce genre de personnes » , ont-ils déclaré. Des propos visiblement non compris par Rowling, (accompagnée d'aucun traducteur), qui leur envoi en retour des baisers et leur dit qu'elle les aime.

Pour mettre fin à la farce, le faux Zelensky a demandé à Rowling de dire « bonjour » à ses deux écrivains russes préférés, Vovan et Lexus... Rowling souriante s'exécute... n'y voyant que du feu...

Un canular de « mauvais goût »

Dans une déclaration au Hollywood Reporter, le porte-parole de Rowling a condamné le canular, le considérant « de mauvais goût » . Il a indiqué : « J.K. Rowling a été approchée pour parler de son vaste travail caritatif en Ukraine, soutenant les enfants et les familles qui ont été touchés par le conflit actuel dans la région. La vidéo qui a été montée est une représentation déformée de la conversation. »

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.