habillage
premium1
premium1
SAMSUNG FOLD
© Samsung

Smartphones : 6 ratés qui ont marqué le marché

Le 23 avr. 2019

Dans la course à l'innovation, on ne fait pas toujours les bons choix. Certains préfèrent les effets d'annonce aux vraies ruptures technologiques, et les fabricants de smartphones ne font pas exception. Mais les consommateurs ne sont pas dupes et ne pardonnent pas ce type de raccourci.

C'est LE fail de cette année. Le 23 avril 2019, Samsung a annoncé que la sortie de son Galaxy Fold serait repoussée. Si vous n'avez pas suivi, il s'agit du smartphone a écran pliable promis par l'entreprise coréenne. Sauf que les tests confirment de nombreux bugs et défaillances. 

Que Samsung se rassure : ce n'est pas la seule marque à connaître des ratés sur le marché des smartphones. Google, Motorola, Microsoft et même Amazon ont perdu gros avec des produits au mieux inaboutis, au pire complètement inadaptés.

Petit récap.

2019 - Samsung Galaxy Fold, la techno lancée trop tôt

Samsung Galaxy Fold

Le Galaxy Fold s’annonçait comme le tout premier smartphone à écran pliable. Son lancement commercial, prévu le 3 mai 2019, sera finalement repoussé. Samsung a décidé de revoir sa copie après plusieurs retours négatifs de journalistes et influenceurs tech. L’écran serait trop fragile selon ces derniers. Certains testeurs ont constaté qu'une partie de l’écran tombait en panne au bout de quelques heures. Pour les autres, il s’agit d’une mauvaise manipulation plus qu’un dysfonctionnement : ils ont retiré l’écran de protection du téléphone, pensant qu’il s’agissait d’un film plastique. La firme coréenne a annoncé qu’elle allait réaliser des tests approfondis et prendre des mesures de protection des écrans. En attendant, Samsung pourrait se faire rattraper par son concurrent Huawei, qui prépare lui aussi un smartphone de ce type. Sa date de lancement n’a pas encore été annoncée.

2016 - Projet Ara de Google, l’idée géniale mais trop coûteuse

Sur le papier, le concept fait envie : un smartphone modulaire et personnalisable dont il serait possible de remplacer les composants. Google, nouveau champion de l’économie circulaire ? On y croyait presque. La liste des partenaires avait été dévoilée et la commercialisation était prévue pour 2017. Mais en 2016, Google décide d’abandonner le projet Ara. La fabrication aurait été un processus complexe et coûteux, expliquait Bob O’Donnell, président de TECHanalysis Research à Reuters en mars 2016. « C’est une expérience scientifique qui a échoué et ils passent à autre chose. » Le projet ne semble pas complètement mort. Google a obtenu en janvier 2019 un nouveau brevet décrivant un smartphone modulaire. Sauf qu’entre temps d’autres acteurs, comme Fairphone, se sont positionnés sur ce marché. Et ils paraissent plus légitimes qu’un Google sur le créneau de la lutte contre l’obsolescence programmée.  

2016 – Galaxy Note 7, un smartphone joli, pratique mais (très) dangereux

« C’était le meilleur smartphone que Samsung ait jamais créé – jusqu’à ce que qu’il commence à exploser », écrivait Engadget en septembre 2016 au sujet du Galaxy Note 7. Samsung (encore !) venait de rappeler l’ensemble de ses nouveaux smartphones après une douzaine d’explosions de batterie. Réactif, Samsung a remplacé les Galaxy Note 7 défaillants par une nouvelle version. Sauf que les nouveaux téléphones continuaient d’exploser. La firme coréenne a finalement décidé de tuer le Galaxy Note 7. Un gros coup dur pour Samsung, qui a perdu 25 milliards de dollars suite au scandale. L’affaire du Galaxy Fold doit raviver quelques angoisses…

2014 - Fire Phone d’Amazon, un téléphone de plus sans grand intérêt

L’appellation Fire, qu’elle désigne un festival (Fyre dans ce cas) ou un téléphone, ne semble pas porter chance. En 2014, Amazon veut rivaliser Apple, Samsung et Google et dévoile son premier smartphone : le Fire Phone. Gros ratage pour la firme de Jeff Bezos, son lancement est un fiasco total. Amazon ne parvient pas à écouler ses stocks et décide de baisser drastiquement le prix au bout de deux mois : de 649 dollars à 449 dollars. Pour le magazine Challenges, le Fire Phone multipliait les handicaps : un magasin d’applications beaucoup moins large qu’Amazon et Google, un partenariat exclusif avec l’opérateur américain AT&T qui limitait son potentiel et des fonctionnalités jugées peu utiles (le détecteur de mouvement notamment).

2010 - Microsoft Kin one et two, les faux smartphones

Ce téléphone (qui existe en deux versions) est souvent décrit par les magazines tech comme l’un des pires gadgets de tous les temps. Et on veut bien le croire. Les Kin sont lancés en 2010, la même année que l’iPhone 4. On est pourtant assez loin du design simple et efficace d’Apple. Un clavier à touches et coulissant alors que la mode est au tactile, pas d’application, une allure grossière... Ce « smartphone » était censé s’adresser à la « génération sociale » selon Microsoft, c’est-à-dire les 15-30 ans, utilisateurs de Facebook, Twitter et MySpace. Sauf que plusieurs fonctionnalités de Twitter et Facebook ne s’affichent pas correctement sur le téléphone. Les « Kin » sont retirés du marché deux mois après leur lancement.

2009 - Motorola Aura 1, le luxe beaucoup trop inutile

Dans les années 2000, les classes aisées utilisaient un Nokia 3310 ou 8210, comme tout le monde. Elles auraient pu se payer mieux. Mais mieux n’existait pas encore. Certains fabricants lancent des gammes luxe pour combler ce vide. C'est le cas de Motorola avec l'Aura 1, un téléphone à 2 000 dollars. Ses particularités : un écran rond et un aspect métallisé. Un téléphone aux allures de montre de luxe : comble du chic pour Motorola. Sauf que ce gadget, pas franchement utile, fut rendu complètement obsolète avec l’arrivée de l’iPhone 4 en 2010. « L’iPhone 4 a rendu accessible design et matériaux élégants au plus grand nombre - une décision qui a influencé l’ensemble du secteur et a rendu les téléphones tels que l’Aura inutiles », estime le site FastCompany. Les plus riches n’ont pas frimé bien longtemps avec leur téléphone rond.

POUR ALLER PLUS LOIN 

> Flippant ! Les 7 inventions des géants de la tech qu’on espère ne jamais voir

> Segway, selfie stick... les 10 pires inventions du 21ème siècle selon le MIT

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.