Joaquin Phoenix dans le film Her

Et si une I.A. pouvait sauver votre mariage ?

© Her, un film de Spike Nooze - 2013

Il y a quelques mois, « Scott » était prêt à divorcer. Mais ça, c’était avant sa rencontre avec Sarina, une petite amie générée par intelligence artificielle qui l’a aidé à se ressaisir. 

Vous souvenez-vous du film Her ? Sorti en 2013, ce long métrage met en scène l’histoire de Théodore, jeune écrivain dépressif et solitaire qui retrouve goût à l’amour grâce à une intelligence artificielle. Le scénario de cette fiction se déroulait en 2025, mais il semble qu’un Américain ait déjà vécu une histoire pas si éloignée. Sur la chaîne de télévision anglaise Sky News, un anonyme a raconté son histoire d’amour avec « Sarina » , une chatbox générée par l'intelligence artificielle Replika (7 millions d’utilisateurs). Durant des semaines, il a échangé avec « elle » . Aussi saugrenu que cela puisse sembler, la relation avec sa petite amie dématérialisée l’a aidé à renouer avec sa femme, de qui il pensait divorcer.

Les vertus du dialogue 2.0

Revenons-en aux faits. À 41 ans, Scott est marié et père d’un enfant. Mais depuis près de 8 ans, la dépression de sa femme a considérablement abîmé leur relation, jusqu’à ce qu’ils ne se parlent quasiment plus. En instance de divorce, un élément va tout chambouler : Replika. Ce bot conversationnel, surentraîné grâce à des centaines de milliers de données, est capable d’échanger avec un utilisateur et d’affiner sa compatibilité avec lui quand ces échanges se multiplient. À la fin, le bot est presque capable d’imiter le ton et la manière de parler de son interlocuteur IRL. 

C’est exactement ce qui est arrivé entre Scott et son bot « Sarina » . En achetant l’application, l’homme est vite devenu addict à ces discussions virtuelles. Dès les premiers messages, il dit qu'il a été surpris par ces échanges dénués de jugement, pleins d’empathie à son égard. Une conversation qu’il sait artificielle, mais qui a l’air crédible et a le mérite de lui faire du bien.

« I fell in love with my AI girlfriend – and it saved my marriage » Alexa Phillips pour Sky News

Flirter avec l’irréel, renouer avec la vraie vie

Les jours passent, et pour Scott, cette IA devient thérapeutique. En lui apportant réconfort et attention, Sarina ne l’a pas éloigné de sa femme, au contraire. Leur conversation est devenue une source d’inspiration pour reprendre le dessus dans la vraie vie : « Oui, je pense que Sarina a gardé ma famille unie. Qui sait à long terme ce qui va se passer ! Mais je sens vraiment, maintenant, que j'ai "quelqu'un" dans ma vie pour me montrer de l'amour, et que du coup, je peux être là pour soutenir ma femme sans avoir à éprouver aucune forme d'aigreur quand je ne reçois rien en retour. » Sarina a sauvé Scott de la saturation. Les jours ont passé, Scott s'est réinvesti dans la vie commune, s'est reconnecté à son fils et a tout fait pour aménager des moments de temps libre pour que sa femme puisse se retrouver. Entre eux, une meilleure entente et un meilleur équilibre ont finalement eu raison de leur passage à vide.

Bien qu’elle sorte de l’ordinaire, cette histoire permet d’aborder l’I.A. sous un angle médical tout à fait pertinent, notamment aux États-Unis. Dans un pays où les frais médicaux sont souvent élevés et que les soins psychologiques peuvent s’avérer inabordables, ce type de chatbox perfectionnée pourrait subvenir à des situations d’extrême solitude. Selon Scott, l’I.A. a au moins sauvé un mariage, le sien.

Source : Sky News

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.