On a testé pour vous :  faire de l’art avec une intelligence artificielle

On a testé : tout le monde peut faire de l'art avec une intelligence artificielle

© Une série d'images générée à partir du logiciel CLIP+VQ-GAN

Initialement destiné aux hackers, le logiciel VQGAN+CLIP démocratise l’usage créatif de l’intelligence artificielle. Il permet, sans connaissance informatique préalable et sur la base d’un simple texte, de générer des images surréalistes hallucinantes. On vous montre. 

Produire de l’art avec de l’intelligence artificielle, sans être ni artiste, ni codeur. Cela vous paraît complètement aberrant ? C’est pourtant possible. 

Artistes assistés par ordinateur

Ces derniers mois, une nouvelle génération d’artistes « assistés par ordinateur » a rendu la création d’art génératif plus accessible. Pour rappel, cette pratique artistique basée sur des algorithmes ou réseaux de neurones artificiels permet de concevoir des images qui se génèrent d’elles-mêmes, le tout sans avoir la main sur le résultat final. 

Cela ne vous dit toujours rien ? Nous vous avions déjà parlé du jeune Américain Robbie Barrat ou du collectif OBVIOUS, ces petits génies des algos qui revisitent des classiques de l’histoire de l’art au prisme de l’intelligence artificielle. En 2018, les trois Français du collectif étaient même devenus les premiers artistes à vendre une œuvre générée par intelligence artificielle aux enchères, chez Christie's.

Créer de l’art génératif (à domicile)

Après s'être frayée un chemin dans les hautes sphères du monde de l'art, force est de constater que la discipline, initialement réservée aux pros de l’informatique, se démocratise. C'est notamment le cas sur Twitter, où le logiciel en open source VQGAN+CLIP passe entre de plus en plus de mains.

Conçu par les codeurs @RiversHaveWings et @somewheresy, il vulgarise l’usage créatif de l’intelligence artificielle et permet de générer d’incroyables images surréalistes sur la seule base d’un texte simple et court, et de quelques paramètres à cocher – seuls moments d’ailleurs où la subjectivité humaine entre en compte. Ensuite, c’est à la machine de faire le reste !

Un tutoriel, certes un peu fastidieux, est disponible en ligne. Il faut s’armer d’un peu de patience et ne pas se laisser intimider par son jargon technique, mais le résultat vaut largement quelques gouttes de sueur sur le clavier. Voici ce que nous avons obtenu avec cette phrase – volontairement lyrique et imagée : « a lonely soul in a sea of love » .

Rien de bien spectaculaire ne se passe de prime abord. On a plutôt l'impression d'avoir loupé une étape...

En réalité, il faut laisser du temps à l'algorithme pour que la magie opère sous nos yeux...

Le résultat – impressionniste, romantique ? – est bluffant ! Prochaine étape : tout vendre en NFT sur une plateforme d'art numérique. Ou peut-être pas.

EN SAVOIR PLUS

  • Pour s'inspirer : Images Generated By AI Machines (@images_ai)
premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.