habillage
Un homme fait signe de refus
© Koldunova_Annavia Getty Images

Conséquence du télétravail : on peut dire non à ses collègues de façon automatisée

Le 22 juin 2020

Le passage massif au télétravail ouvre la voie à de nouveaux modes de communication pas toujours des plus délicats. Dire non à un collègue via raccourci clavier par exemple.

Ça y est, le confinement c'est fini, et pour certaines personnes, le chômage partiel aussi. Résultat : la cadence s'accélère, les projets s'accumulent, les réunions Zoom s’enchaînent… au point que vous n'osez plus répondre « non » poliment à vos collègues qui vous sollicitent de toute part. Zapier, entreprise spécialiste de l’automatisation des tâches, a trouvé une solution : le raccourci clavier.

Pour gagner en productivité (être poli nuit à l’efficacité, c’est bien connu), l’entreprise suggère sur son blog d’utiliser une application comme Alfred (mais ça aurait aussi pu être Breevy, Keyboard Maestro, atext...). Celle-ci permet de créer des raccourcis claviers personnalisés. Le principe est simple : à chaque fois que vous tapez le raccourci, l’appli se charge d’envoyer un « snippet », un petit texte que vous avez préalablement configuré. Et ce sur n’importe quel canal : mail, messageries …

Utiliser cette astuce permet, selon Zapier, de dire non plus facilement, et d’éviter d’être submergé par des projets qu’on ne peut pas gérer et risquer le burn-out.

Un raccourci pour son collègue, un autre pour son boss

Zapier suggère de créer plusieurs raccourcis pour varier les manières de dire non selon l'interlocuteur et le contexte. Le raccourci « nopebooked » (nonoccupé) peut être utilisé lorsque l’un de vos collègues vous demande de l’aide par exemple. Le texte suivant lui sera alors envoyé : « Je serais ravi de t’aider, mais je suis occupé jusqu’au X. Je pourrai éventuellement me libérer le Y si tu as toujours besoin d’aide, mais je ne veux pas te ralentir. S’il te faut de l’aide tout de suite, tu peux contacter A.»

Pour dire non à son boss, Zapier propose plutôt le raccourci « nopegoals » (nonobjectifs) associé au texte suivant :« Merci d'avoir pensé à moi. Honnêtement, je ne suis pas sûr que cela aidera l'équipe à atteindre nos objectifs. Que diriez-vous de garder cette idée en tête et d'y revenir plus tard ? »

Pour éviter d’assister à une énième réunion Zoom, préférez le raccourci« nopemeeting » qui enverra : « Merci pour l’invitation, mais je dois me concentrer sur le dossier X en priorité. Dites-moi si vous évoquez un projet sur lequel je peux vous aider ».

Une astuce qui, disons-le franchement, n'est pas loin de nous transformer en chatbots.

Marine Protais - Le 22 juin 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.