Les frères Bogdanoff sur fond ciel

Pourquoi les frères Bogdanoff sont des icônes de la cryptosphère

© Jérémy Bezanger et François C

« RIP Kings » , « RIP les légendes » ... sur les réseaux sociaux, la cryptosphère rend hommage à Grichka et Igor Bogdanoff, décédés le 28 décembre et le 3 janvier du Covid.

« RIP Kings » , « RIP les légendes » , « Les Bogdanoff sont morts, ils contrôlent le marché depuis le paradis maintenant » ... Sur Twitter, de drôles d’hommages aux frères Bogdanoff, décédés du Covid à quelques jours d’intervalle, se multiplient. Les jumeaux ne sont pas salués pour leurs travaux scientifiques, ni leur carrière télévisuelle, mais pour leur statut d’icônes de la cryptosphère. Pour les amateurs d’actifs virtuels, Igor et Grichka Bogdanoff, scientifiques et stars du petit écran dans les années 1980, sont surtout un mème dans lequel ils apparaissent aux manettes des cours des cryptomonnaies. 

« Pump it » , « Dump it »

La blague remonte à 2018, explique le site Know Your Meme. Un certain Bizonacci, connu pour avoir créé une série humoristique sur le trading de cryptomonnaie sur le site 4chan, poste sur YouTube deux courtes vidéos. L’une met en scène un Wojak (personnage dessiné de la culture mème) vendant l’ensemble de ses Wojak coins. Quelques secondes plus tard, l’image de Grichka Bogdanoff, téléphone en main, apparaît. « Bogdanoff, il l’a fait » , lui dit la voix au bout du fil. « Il a vendu ? Pump it (achète en masse)», répond-t-il. L’autre vidéo montre la situation inverse : un Wojak achète une importante quantité de coins, c’est Igor Bogdanoff qui répond cette fois-ci au téléphone : « Il a acheté ? Dump it (vend en masse) » , lâche-t-il.

« Pump and Dump » (pomper et larguer) signifie manipuler le marché en faisant artificiellement monter ou descendre le prix d’une cryptomonnaie. Il s’agit généralement d’un groupe d’acteurs importants, qui achète d’énormes quantités d’une crypto pour faire grimper son prix (pump), puis vend tout (dump) avant les autres pour tirer un maximum de bénéfice.

Bizonacci a ensuite publié une série de vidéos montrant les frères Bogdanoff en grands manitous des cryptos, aux commandes des marchés financiers. Depuis, l’image de Grichka et Igor Bogdanoff accompagnée de la légende « Dump it » ou « Pump it » est régulièrement partagée par les amateurs de cryptos. Le terme bogged qui, selon l’Urban Dictionnary, signifie se faire tellement malmener par les cours qu’il ne peut s’agir que de l’intervention d’une entité malveillante et omnisciente découle de ce mème. 

Une cryptomonnaie et un NFT en préparation

La boutade a aussi donné lieu à un projet de finance décentralisée et à sa cryptomonnaie associée dont le nom Bogged est inspiré des frères Bogdanoff. « Ils resteront une inspiration pour notre projet et pour les années à venir » , a écrit Bogged Finance sur son compte Twitter le 3 janvier.

Quelques mois avant leur décès, les jumeaux ont eux-mêmes entretenu la légende. En juin 2021, ils sont interrogés par la chaîne Non Stop People sur leur lien avec le monde des cryptomonnaies. Ils avancent avoir été impliqués très tôt dans l'histoire de la naissance du Bitcoin. Cette révélation, difficilement vérifiable selon le média spécialisé Cryptoast, accompagnait l'annonce du futur lancement de leur propre cryptomonnaie Exocoin et la vente (en NFT bien sûr) de la fameuse photo de Grichka au téléphone utilisée pour le mème. Reste à savoir si ces projets leur survivront.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.