habillage
premium1
Ours en peluche abandonné sur le trottoir
© Trym Nilsen via Unsplash

Google a déjà tué 150 applications, et certains internautes ne s'en remettent pas

Le 27 mars 2019

Le site Killed by Google, sorte de cimetière virtuel des services Google fermés, fait le buzz depuis quelques jours. Sur les réseaux sociaux, les internautes pleurent à chaudes larmes les applications disparues. Une illustration du lien affectif que nous nouons avec les technologies.

150. C’est le nombre de services, applications et équipements Google fermés à ce jour selon le décompte du site Killed by Google. Sorte de cimetière virtuel développé par l'Américain Cody Ogden, devenu viral ces derniers jours. Parmi les morts : le logiciel de retouche et de gestion d'images Picasa, Google reader, un agrégateur qui regroupait les articles par thématiques, Google Wave qui mélangeait réseau social, messagerie et traducteur, et le réseau social Google + qui aura tout de même survécu 8 ans.

Le but de Cody Ogden était de dénoncer la manière dont les sociétés du numérique remplacent les applications par d’autres lorsque le nombre d’abonnés commence à décroître, explique Fast Company. On pourrait aussi y voir un témoignage de la culture itérative de Google : créer, rater, recommencer. Quitte à célébrer ses échecs. Mais le plus intéressant dans cette affaire reste les réactions émues des utilisateurs. Sur Reddit, près de 2 000 commentaires ont été postés en l’espace de quelques jours au sujet de « Killed by Google ».  

Nous agissons avec les applis comme dans une relation, et ça nous affecte

La plupart des posts sont des déclarations d’amour aux services et applis Google disparus et récits d’anecdotes émus. « Le langage émotionnel (de ces commentaires, Ndlr) montre à quel point nous pouvons nous lier aux technologies. Nous nous habituons aux applications, aux services et aux appareils que nous utilisons quotidiennement. Nous en venons à connaître leurs caractéristiques, leurs bizarreries et, comme une relation, cela nous affecte profondément, même après des années de séparation. », commente Cody Ogden dans un article de blog

Effectivement, certains commentaires sont dignes de discours d’enterrement. On en aurait presque la larme à l’œil. De nombreux internautes rendent hommage à Inbox, le service de boîte mails que Google fermera en avril 2019 au profit de Gmail. C’est d’ailleurs l’événement qui a incité Cody Ogden à créer « Killed by Google ». On lit une flopée de « RIP Inbox » et « Inbox forever », mais aussi des commentaires plus personnels. « Je vais organiser des funérailles pour Inbox. Je suis choqué, mec. J’utilisais ce service depuis sept ans », confie SirBananas. Twitter compte aussi son lot d'adieux émouvants. Exemple ci-dessous.

« Google reader me manque encore aujourd’hui »

« C’est vraiment dur de dire au revoir. Je crois que la fermeture de Reddit me ferait moins de peine », écrit sur Reddit racerx320, toujours à propos d'Inbox. Les fonctionnalités d’archivage, de regroupement de mails (bundles), de rappels, propres à Inbox sont ou devraient être ajoutées à Gmail, promet Google. Mais cela ne semble pas consoler les utilisateurs pour autant.

La disparition d’Inbox n’est pas la seule à émouvoir les Redditors. Certaines, plus anciennes, laissent encore un goût amer. « Google reader (fermé en 2013) est la plus grosse perte. Il me manque encore aujourd’hui… C’était un agrégateur très pratique. Je ne trouve rien à la hauteur, même pas Feedly », note Beowulfpt. « Oh Picasa (fermé en 2015) me manque. Je n’ai jamais trouvé quelque chose que j’aimais autant », regrette lettheclocks.

« Pauvre Google Wave, on te connaissait à peine »

Même Google Wave, qui a à peine survécu trois ans, recueille quelques hommages. Celui de Cheesesteakonion : « Pauvre Google Wave, on te connaissait à peine ». Ou de RavelJests : « Mon dieu, j’adorais Wave ! Je sais que Google Docs/Sheet a à peu près les mêmes fonctions, mais Wave me manque quand même. »

Google n’est pas le seul à faire pleurer dans les chaumières. Une sous-conversation sur les services Windows disparus déclenche une nouvelle salve de nostalgie. Avec quelques perles : « La disparition de MSN Messenger représente la fin d’une ère. Mes contacts WhatsApp ne seront jamais aussi cool que mes amis sur MSN. »

Au-delà de l’émotion, certains en profitent pour remettre en question le modèle des géants numériques, Google en tête. La dynamique a l'air contre-productive : lancer un service pour finalement l’abandonner quelques années, voire mois, plus tard, et le remplacer par un autre. « Je ne sais pas si Google se rend compte que cette manie de fermer des applications met en péril leurs futurs produits. Je me retiens d’utiliser certaines applications car je sais qu’elles s'arrêteront dans quelques mois », relève un utilisateur.

Stadia : prochain sur la liste ?

La liste de toutes ces disparitions convainc certains de la mort certaine de Stadia, service de jeux vidéo en ligne lancé par la firme de Mountain View la semaine dernière. « [Ces disparitions] sont la raison principale pour laquelle je n’utiliserai pas Stadia. Google remplacera bientôt la plate-forme par un autre produit court-termiste », analyse GldRush98.

POUR ALLER PLUS LOIN : 

> Google, c'est comme la cigarette : c'est votre choix mais il impacte les autres

> Pourquoi il faut que vous vous mettiez à Reddit, ce réseau social qui a détrôné Facebook aux USA

> Un robot a-t-il besoin de sourcils pour se faire aimer d'un être humain ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.