Un emoji caca vert porte des lunettes de soleille
© Katya_Havok via Getty Images

Ubiome, l’entreprise qui a arnaqué tout le monde avec des tests... d’excréments

Le 25 mars 2021

Nouveau scandale dans la Silicon Valley. Les tests de la biotech Ubiome analysaient des échantillons d'excréments pour détecter d’éventuelles maladies. Un business prometteur qui s’est avéré être une grosse arnaque.

« Notre produit va changer la vie des gens ». C’est ce qu’affirmait sans vergogne Ubiome. Cette entreprise de la biotech lancée en 2012 – et aujourd’hui en faillite – développait des tests de selles. Pour moins de 100 dollars, son service « Gut Explorer » proposait de séquencer votre microbiote à partir d’échantillons d'excréments. De quoi détecter d’éventuels dysfonctionnements et maladies chroniques, avançait-elle, et d’ouvrir la voie à une « industrie du microbiome ». Un pitch qui a séduit investisseurs et médias. Ubiome a été classée parmi les dix start-up les plus innovantes de 2016 par Fast Company. Et elle a surtout levé énormément de fonds, au point d’être valorisée 600 millions de dollars.

Sauf que son business était basé sur une « imposture ». C’est le mot employé par la SEC, qui régule et contrôle les marchés financiers aux États-Unis. Jessica Richman et Zachary Apte, les deux cofondateurs d’Ubiome, sont poursuivis par l’organisme pour escroquerie à hauteur de 60 millions de dollars. Une décision qui fait suite à une enquête du FBI pour fraude médicale. L’entreprise a menti sur sa santé économique auprès des investisseurs et persuadé des médecins de prescrire leurs tests, alors que ceux-ci étaient parfaitement inutiles.

Un Theranos bis

Le fameux mantra de la Silicon Valley « fake it until you make it » (fais semblant jusqu’à ce que tu y arrives) montre – encore une fois – ses limites, pointe Tech Trash dans sa newsletter.

L’histoire rappelle celle de Theranos, cette start-up valorisée des milliards qui avait, elle aussi, arnaqué les investisseurs, régulateurs et patients. Ses tests sanguins, censés révolutionner le dépistage de certaines maladies, s’étaient révélés inefficaces. À l’époque, Theranos apparaissait comme une leçon pour l’ensemble de l’industrie de la santé et de la tech. Visiblement, la leçon n’a pas été bien retenue par tout le monde.

Marine Protais - Le 25 mars 2021
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.