habillage
Tim Cook lors de la WWDC 2020
© Apple / YouTube

4 infos à retenir de la conférence WWDC d’Apple

Le 23 juin 2020

Abandon des puces Intel, contrôle des mouchards publicitaires, tracking du sommeil… Voici les annonces de l’événement d’Apple destiné aux développeurs qui ont retenu notre attention.

Le passage aux processeurs maison

L’info : C’est la plus grosse annonce de cette Worldwide developers conference 2020. Apple va rompre son contrat de 14 ans avec Intel. Les ordinateurs personnels de la marque utiliseront d’ici deux ans des puces conçues en interne, similaires à celles déjà utilisées pour les iPhone et iPad.

Pourquoi c’est important : « Un moment historique » dixit Tim Cook, le PDG d’Apple. Des gains de performance et une meilleure autonomie sont promis grâce à ce changement. C’est également un moyen pour la marque de contrôler un élément central de l'ordinateur, et d’unifier les écosystèmes iPad, iPhone et Mac. Cela signifie aussi que les développeurs d’applications devront convertir leurs programmes pour les rendre compatibles avec cette nouvelle architecture.

De nouvelles fonctionnalités pour limiter la collecte de données

L’info : Sur iOS14, les utilisateurs seront désormais clairement prévenus si une application utilise un mouchard publicitaire qui collecte des données lors de leur navigation sur d’autres applications. Une fenêtre pop-up apparaîtra une fois l’appli téléchargée pour demander à l’utilisateur d’autoriser (ou non) le tracking.

Autre nouveauté : les fiches des applications de l’App Store devront afficher les différentes données utilisées afin d’en informer les utilisateurs avant le téléchargement. Un système comparable aux étiquettes détaillant les valeurs nutritionnelles sur les aliments, avance Craig Federighi, le vice-président en charge des logiciels chez Apple. De quoi se demander : à quand un Yuka de la data ? 

Pourquoi c’est important : L’utilisateur reprend le contrôle du tracking publicitaire qui se faisait largement à ses dépens. Cette annonce devrait sérieusement perturber le marché de la publicité ciblée, estime le JDN.

L’Apple Watch s'incruste dans vos nuits

L’info : Apple a annoncé de nouvelles fonctionnalités permettant à WatchOS 7 d'analyser le sommeil de ses utilisateurs en enregistrant mouvements, respirations, battements du cœur. Compte-tenu de la faible autonomie de sa batterie, la montre était surtout dédiée à une utilisation diurne (pour pouvoir être rechargée la nuit). Mais Apple s’est rendu compte que les utilisateurs qui téléchargent des applications tierces de suivi de sommeil ont leur propre emploi du temps de recharge. Donc pourquoi ne pas se lancer également dans ce marché juteux de la sleep tech ?

Bonus spécial Covid : la montre connectée sera aussi capable de détecter si son porteur se lave correctement les mains.

Pourquoi c’est important : La marque à la pomme dit protéger les données personnelles en mettant des bâtons dans les roues aux développeurs d’applications tierces. Mais en parallèle elle s’immisce de plus en plus dans la vie quotidienne – et plus particulièrement la santé – de ses utilisateurs via ses propres appareils et applications.

Une conférence 100 % virtuelle donc plus inclusive ?

L’info : Cette conférence est aussi intéressante sur la forme. Comme beaucoup d’autres événements, la WWDC s’est déroulée entièrement en ligne, pandémie oblige.

Pourquoi c’est important : Fini le temps où les keynotes d’Apple étaient réservées à quelques privilégiés capables de débourser plus de mille dollars pour assister au dévoilement des dernières « révolutions » (avec parfois quelques ratés). Contrairement aux autres années, la conférence était gratuite permettant à un plus grand nombre de développeurs de découvrir les annonces en direct. Pour Fast Company cette configuration pourrait perdurer après la pandémie. Elle présente plusieurs avantages : plus inclusive, moins stressante (sur place, il faut parfois se battre pour avoir un bon siège ou un accès à une prise électrique), moins polluante (car moins de transport). Par ailleurs, les annonces de nouveaux produits Apple qui vont potentiellement « changer le monde » se font de plus en plus rare. Pas de quoi se déplacer à l’autre bout du monde donc.

Marine Protais - Le 23 juin 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.