chiffre 17 mds et un tigre sur fond bleu

Pertes records pour le fonds d'investissement Tiger Global, tête d'affiche de l'effondrement des valeurs technologiques

Le fonds d’investissement star de la tech affiche une perte record de 17 milliards depuis le début de l’année. Un signal fort sur un marché plus que jamais chahuté ou le début de l'éclatement de la bulle des nouvelles technologies ?

« Une chute d’une magnitude inhabituelle sur le marché des investissements » , commente Amin Rajan de la plateforme d’agrégation de datas financières Create Research, dans le Financial Times. Avec plus de 17 milliards de pertes enregistrées au mois de juin, c’est l’un des fonds d’investissement star de la place de New York qui essuie la tempête. « En quatre mois, ce fonds d’investissement a effacé près de trois quarts de l’ensemble des bénéfices réalisés depuis 2001 », indique le Financial Times. La chute de Tiger Global pourrait être la plus brutale de l’histoire de l’investissement privé. Regardons dans le rétroviseur. En 2020, le géant Bridgewater Associates avait perdu 12 milliards de dollars. L’affaire GameStop, du nom de la fronde née sur un sub-Reddit de gamers, avait coûté 6,8 milliards au fonds Melvin Capital Management. Quant au fonds Long-Term Capital Management, il avait failli disparaître en 1998, enregistrant des pertes de 4,6 milliards de dollars.

Un style d’investissement agressif

Le fonds Tiger Global a été fondé en 2001 par Charles Payne « Chase » Coleman, le protégé de l’une des légendes de Wall Street, Julian Robertson. Ce dernier lui a offert ses 25 premiers millions pour monter sa structure, qui est l’une des firmes d’investissements privés les plus importantes au monde : Tiger Global LLC revendique 95 milliards de dollars d’actifs sous gestion. Très vite, Chase Coleman se distingue par son style d’investissement très agressif, « balls to the wall » (pied au plancher, ndlr). Tiger Global mise gros et fort, principalement sur des valeurs technologiques montantes, et promet aux investisseurs des rendements à hauteur de 20 %. Jusqu’à l’an dernier, le marché donne raison à Chase Coleman. En 2021, Tiger Global est le fonds d’investissement privé le plus performant de la place new-yorkaise, celui qui rapporte le plus gros à ses investisseurs.

Le NASDAQ en chute de 23 % depuis janvier

Mais depuis le mois de janvier, c’est la déroute pour Tiger Global. Une chute qui s’explique par le retournement du marché des valeurs technologiques. Les gros de la tech ont vu leur valorisation plonger du fait d’un contexte macroéconomique tendu, marqué par le retour de l’inflation et le relèvement des taux directeurs de la FED, la Banque centrale américaine.

Les sociétés high-tech constituent l’essentiel du portefeuille du fonds d’investissement privé, connu pour ses paris sur Peloton, Roblox, Uber, Robinhood ou encore Tesla – des valeurs qui ont fortement plongé cette année. Depuis janvier, le NASDAQ (l’indice boursier qui rassemble les principales valeurs technologiques américaines) est en forte chute. L’indice a perdu 23 %, indique Bloomberg. Du côté de la Chine, les valeurs technologiques plongent également. Un ralentissement qui concerne notamment les deux géants Alibaba et Meituan. Dans ce contexte, Tiger Global perd beaucoup d’argent.

La tête d’affiche de l’effondrement de la tech

Pour certains analystes, les pertes de Tiger Coleman signeraient la fin d’une ère, celle des « licornes », ces entreprises technologiques valorisées des dizaines de milliards, mais souvent bâties sur des fondations fragiles. Ainsi le fonds d’investissement Tiger Global serait la victime d’une bulle qu’il aurait lui-même contribué à créer. Bulle qui est en train d’exploser, faisant de Chase Coleman « la tête d’affiche de l’effondrement de la tech ».

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.