Le logo de Reddit sur fond rouge

Alerte trolls à Wall Street : comment des traders amateurs s'organisent sur Reddit

© Brett Jordan via Pexels

Reddit serait-il devenu le nouveau Bloomberg ?

Une ligue de traders amateurs sur Reddit, une chaîne de magasins de jeux vidéo sur le déclin, des actions qui crèvent le plafond et un fonds spéculatif qui perd des millions. Non, ce n’est pas le scénario de la suite de The Big Short. C’est l’histoire d’un groupe de boursicoteurs qui s’organisent sur Reddit pour troller les ténors de Wall Street.

Les loups de r/wallstreetbets

Lundi 25 janvier, à la fermeture de la bourse, l’action GameStop affichait une augmentation de 400% par rapport à son prix de début d’année – un peu en dessous de 20$. Pourtant GameStop n’a rien de la nouvelle pépite dans laquelle investir. Fondée en 1991, l’entreprise de distribution de jeux vidéo semble même plutôt en mauvaise santé financière, criblée de dettes et sans profit annoncé jusqu’en 2023. Mais à Wall Street, on peut aussi se faire de l’argent grâce aux boîtes qui déclinent : en shortant, c’est-à-dire en pariant sur la baisse de leur action.

C’était la stratégie d’Andrew Left, directeur du fonds spéculatif Citron Research et short seller expérimenté. Le 21 janvier, il conseillait donc à ses followers de suivre sa démarche sur Twitter.

Ça aurait pu bien se passer sauf que les traders amateurs du subreddit r/wallstreetbets – qui réunit quand même 2 millions d’abonnés - en ont décidé autrement. Ils ont ainsi décidé d’acheter massivement des actions GameStop afin de faire monter le cours de l’action. Les short sellers comme Andrew Left se retrouvent face à une liquidation forcée. Pour éviter de trop grosses pertes, ils doivent racheter – à perte - leurs actions et contribuent alors à faire grimper l’action. Un trader-redditer-amateur prétend avoir gagné 11 millions de dollars grâce à ses 53 566$ investis.

Pourquoi c’est important ?

Derrière l’anecdote boursière, l’histoire du r/wallstreetbets illustre une tendance en hausse depuis le début de la pandémie : la massification du trading amateur. Et surtout de la spéculation en séance, popularisée par des appli comme Robinhood. Plutôt méprisés par les experts de Wall Street, l’histoire de GameStop montre que de petits investisseurs privés peuvent faire trembler les gros en unissant leur force. Et, si on en doutait encore, ces traders amateurs participent à montrer l’espèce de monstre de Frankenstein qu’est devenu le monde de la finance.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.