habillage
premium 1
premium 1
Un bébé avec un masque
© NoelUroz via GettyImages

Corona, Covid-Rose, Sanitizer… quand la pandémie inspire les parents de nouveaux-nés

Le 27 avr. 2020

Appeler son enfant Corona, Coviduvidapdap ou « Désinfectant », c’est la tendance inattendue de la crise sanitaire mondiale dans laquelle nous nous trouvons.

Comment nommer son bébé né au milieu d’une pandémie quand on est fan du joueur de basket décédé début 2020, Kobe Bryant ? Un tweet publié le 17 mars annonçait qu’aux Philippines, une mère visiblement fan de basket avait nommé son enfant Covid Bryant. Avec plus 5 000 retweets, le message est devenu viral. Rien ne prouve la véracité de l’information qui pourrait être une simple blague. En revanche, donner un nom en rapport avec le Covid-19 à son nouveau-né est bien une tendance.

Bienvenue à Covid-Rose, Sanitizer et Lockdown

La pratique n’est pas nouvelle puisque depuis plusieurs années, les parents rivalisent de créativité dans le choix des prénoms. Plutôt que de se référer au calendrier ou même à leur série préférée, ils n’hésitent pas à inventer celui de leur enfant. En France, la proportion de prénoms « rares » – ceux donnés six fois ou moins dans l’année – est passée de 2% en 1975 à 10% aujourd’hui.

La crise du Covid-19 ne nuit pas à l’imagination des parents. Au contraire, elle l’alimente. Aux Philippines, une petite Covid Rose et un petit Coviduvidapdap ont vu le jour dans le pays confiné depuis le 12 mars. En Inde, des jumeaux ont également reçu pour prénom : Covid et Corona. Une façon pour les parents d’honorer les effets positifs du virus sur leur pays comme « plus d’attention à l’hygiène et au ramassage des ordures ». L’hygiène a également été source d’inspiration pour les parents du petit Sanitizer (désinfectant en français) né le 12 avril en Inde. Autre mesure de protection, autre source d’inspiration : le confinement. Un couple indien a ainsi nommé son petit garçon Lockdown pour soutenir la décision du Président Narendra Modi de confiner le pays.

Des prénoms inspirés par la pandémie

En Argentine, des parents ont été plus discrets et ont réservé Covid au deuxième prénom de leur bébé qui s’appelle donc Ciro Covid. Mais porter le nom d’un virus qui a fait plus de 200 000 victimes dans le monde n’est pas si facile. Les géniteurs les plus attentionnés cherchent donc des idées plus discrètes d’inscrire la pandémie dans l’identité de leur bébé.

Sur les sites et forums pour futurs parents, les prénoms qui représentent la lutte contre le Covid-19 de façon poétique ont la cote : Hope, Faith, Harmony, Prosper, Patience et même Isolation pour les plus aventureux. Plus discret que le nom d’un virus mortel, mais pas forcément moins lourd à porter sur ses petites épaules.

On ne sait pas s’il y aura vraiment un baby-boom mais les bébés corona, eux, sont déjà là.

Alice Huot - Le 27 avr. 2020
À lire aussi
premium2
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.