habillage
Gros plan d'un champignon blanc
© Viktor Talashuk via Unsplash

Soigner avec des champignons hallucinogènes, le nouveau business qui monte

Le 25 sept. 2020

Loin du cliché des trips de hippies, les champis se font une place très sérieuse à Wall Street.

Après celui du CBD qu’on consomme désormais à toutes les sauces, le business des champignons hallucinogènes fleurit. Et s’invite même à Wall Street. L’entreprise britannique Compass Pathways, qui synthétise la psilocybine (la molécule qui rend les champignons hallucinogènes), vient d’entrer en bourse. Et c’est un succès. Après une IPO réussie, les actions de l’entreprise ont augmenté leur valeur de 71%. Compass Pathways est déjà valorisée à un milliard de dollars, rapporte Bloomberg.

Le développement de la médecine psychédélique

Cette success story boursière est surtout le signe que la médecine psychédélique est bien en marche. Sur Netflix, on avait déjà vu Gwyneth Paltrow et ses équipes de Goop se faire une retraite aux champis. Peut-être qu’on avait même un peu ri. Pourtant, les recherches sur les champignons magiques sont très sérieuses.

La psilocybine pourrait notamment aider les patients atteints de dépressions qui résistent aux traitements classiques ainsi que ceux qui souffrent de stress post-traumatique. En 2016, une étude menée à l’Université de New York a montré que cette molécule permettait une baisse significative de l’anxiété et de la dépression chez 80% des patients en phase terminale de cancer. En 2017, l’Université John Hopkins ouvrait même un centre de recherche dédié à la médecine psychédélique. En France, les projets sont plus rares mais une petite équipe de recherche planche sur le sujet à l’hôpital Paul Brousse de Villejuif.

Les Etats-Unis en avance sur le sujet

Comme souvent, les États-Unis ont une longueur d’avance en matière de nouvelles thérapies – et de nouveau business. Dès 2018, la Food and Drug Administration a conféré le statut de « thérapie innovante » aux recherches sur la psilocybine. Oakland et Denver, deux villes qui figuraient parmi les premières à autoriser le cannabis à usage récréatif, ont déjà décriminalisé l’usage et la vente de cette substance. Dans l’Oregon, la légalisation de l’usage thérapeuthique des champignons magiques sera soumis au vote en novembre prochain.

Pendant qu’en France le gouvernement refuse tout débat sur la légalisation du cannabis, les champignons thérapeutiques pourraient bien s’imposer outre-Atlantique. Car la société Compass Pathways est loin d’être la seule sur le marché. L’entreprise américaine Field Trip Psychedelics est à la recherche d’investisseurs et la start-up MindMed a déjà levé 24 million de dollars. Après le boom du cannabis, place aux champis ?

Alice Huot - Le 25 sept. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.