habillage
premium
premium
Un pinceau de maquillage avec des paillettes
© KoliadzynskaIryna via GettyImages

Sur internet, le boom des cosmétiques d'occasion ?

Le 15 janv. 2020

Dans l'univers des produits d'occasion, on connaissait déjà les vêtements, les meubles, les smarpthones. Maintenant, il y a aussi les cosmétiques.

Quand on évoque la seconde main, on pense tout de suite à la mode, aux smartphones reconditonnés et peut-être même aux meubles vintage. Bientôt, il faudra compter avec les cosmétiques. Rouge à lèvres, fonds de teint, anti-cernes et fards à paupière déjà utilisés se revendent aussi sur internet. Et le marché pourrait bien prendre son envol en 2020.

Moins cher et plus écolo, le maquillage déjà utilisé

Le marché du maquillage d’occasion est plus confidentiel que celui de la mode mais commence à se faire une place sur les plateformes telles que Vinted, Ebay, Depop ou l’américaine Poshmark.

D’après une étude Ipsos pour Vogue Business, 49 % des sondés voient dans les cosmétiques de seconde main un moyen de faire des économies. Comme pour la mode d’occasion, les consommateurs évoquent aussi l’aspect environnemental de la pratique. Ils sont ainsi 29 % à s’y intéresser pour éviter le gaspillage. Mais, comme l’indique Vogue Business, il n’y a pas encore de chiffres sur ce que représente le marché de la beauté d’occasion.

Le problème majeur : l’hygiène

Alors que le marché des vêtements de seconde main représente déjà 29 milliards de dollars, celui des cosmétiques souffre d’un problème majeur. L’hygiène.

Ainsi, 68 % des sondés citent l’hygiène comme la première raison dissuasive. Quand on sait qu’une étude récente a montré que des bactéries de type E.coli ou staphylocoque sont présentes dans 70 à 90 % des mascaras, pinceaux, ou encore éponges, on les comprend. Et même à moitié prix, ça donne peu envie d’acheter le rouge à lèvres « utilisé plus de 4 fois » par une inconnue.

Capture d'écran du site beauté futée

Capture d'écran du site beaute-futee.com

Pour éviter le dégoût et les problèmes sanitaires, la plupart des plateformes de revente de cosmétiques ont des règles assez strictes. Sur Vinted, par exemple, seuls les produits cosmétiques neufs et dans leur emballage d’origine sont autorisés. Mais comme il s’agit d’une plateforme de pair à pair, il est impossible de confirmer autrement qu’avec quelques photos avant achat si le produit est bien neuf.

Glambot, la plateforme du maquillage d'occasion

Glambot, spécialiste de la revente de cosmétiques, a donc mis en place un autre système. Le principe : pas de vente directe entre particuliers. C’est la plateforme qui achète les produits aux revendeurs, les reconditionne puis les propose à la vente.

Les règles de Glambot

  • Les produits doivent être envoyés au moins 3 mois avant la date de péremption si celle-ci existe
  • Un article doit contenir au moins 50 % du produit
  • Les packaging doivent être en bonne condition
  • Brosses et pinceaux doivent être neufs ou propres
  • Faux-cils et produits avec des applicateurs du type mascara, gloss ou rouge à lèvres liquide sont interdits
  • Glambot n’accepte les produits que d’un certain nombre de marques listées sur son site.

Pour compléter ces règles claires, la plateforme assure, images de mains gantées et outils chirurgicaux à l’appui, que les produits sont reconditionnés dans ses laboratoires par des professionnels. Chaque produit est nettoyé « avec soin selon différentes méthodes » peut-on lire sur le site.

Le nettoyage des articles semble être rigoureux mais pas de contrôle sur la composition des produits. Pourtant, comme les vêtements ou la maroquinerie, les cosmétiques sont aussi victimes de contrefaçon. Le premier épisode de la série documentaire Broken sur Netflix traitait justement du maquillage. On y découvrait les substances douteuses qui se cachent dans les produits contrefaits de marques comme Fenty Beauty ou Kylie Cosmetics. Des marques qui font justement parties de celles autorisées sur Glambot. À nos risques et périls donc.

Alice Huot - Le 15 janv. 2020
À lire aussi
premium2
premium1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.