habillage
premium1
premium1
Un caddie renversé
© mammuth via GettyImages

Bonne nouvelle, c’était peut-être le dernier Black Friday

Le 29 nov. 2019

Finies les promos ! 2020 pourrait sonner la fin du Black Friday.

Cette année encore le Black Friday est l’événement commercial de la fin du mois de novembre, le lancement en grande pompe de la course aux cadeaux de Noël. Mais ça pourrait ne pas durer. Dans la nuit du 25 au 26 novembre 2019, des députés ont adopté en commission l’interdiction des campagnes promotionnelles du Black Friday. Pour la surconsommation, la fête est (bientôt) finie.

Mais pour l’instant, tout va pour le mieux pour la fiesta des prix bas qui, cette année encore, bat des records dans l’Hexagone. En amont de l’événement, Visibrain a enregistré 207 566 tweets en France sur le sujet soit 11 % de messages en plus par rapport à 2018. D’après une étude Toluna pour SFAM, 1/3 des Français se disaient prêts à se lever une heure plus tôt pour avoir le temps de choper les meilleures promos avant le boulot. 56% d’entre eux étaient même prêts à poser une journée de RTT pour l’occasion.

Vendredi Noir pour la planète

Si on en doutait encore, le Black Friday – idéalement placé avant les fêtes de fin d’années – incite bien à la surconsommation. Un avis partagé par 79 % de la population, d’après un sondage YouGov. En revanche, d’après la même étude, seulement 51 % des sondés pensent que l’événement a un impact négatif sur la planète. Pourtant, rien qu’en ce qui concerne la mode, quelques chiffres suffisent à convaincre...

Oui, le Black Friday, c’est avant tout un Vendredi Noir pour la planète. Ce week-end de grande consommation est donc surtout un week-end de mobilisation pour les activistes. Les militants d’Extinction Rebellion, qui pratiquent la désobéissance civile non-violente, ont par exemple lancé l’opération #BlockFriday. Dans toute la France, ils ont mené des actions de blocages de grands magasins, de supermarchés ou d’entrepôts Amazon. Une dernière cible qui n’a pas été choisie au hasard puisque, selon une étude SEMRush, Amazon est le grand gagnant du Black Friday en France. Les termes « Amazon Black Friday » ont ainsi enregistré 1 176 000 requêtes Google au mois de novembre contre 856 000 pour le basique « Black Friday 2019 ».

De plus en plus de marques et de consommateurs refusent le Black Friday

Il n’y a pas que les activistes qui refusent le Black Friday. Les marques elles-aussi commencent à afficher leur engagement pour la planète en refusant de participer à l’événement. Ainsi, d’après les chiffres de Visibrain, le #GreenFriday a enregistré 6 fois plus de messages sur Twitter qu’en 2018. #BlackForGood, #GreenFriday, #HackFriday, #MakeFridayGreenAgain… au total, ce sont 10% des messages publiés au sujet du Vendredi Noir sur le réseau de l’oiseau bleu qui critiquent l'événement et appellent à une consommation plus responsable.

La fin du Black Friday en 2020 ?

Une tendance qui va dans le sens de l’amendement au projet de loi anti-gaspillage adopté par la commission Développement Durable. Il y est question d’interdire les promotions liées au Black Friday en considérant qu’elles relèvent de « pratiques commerciales agressives » répréhensibles. Le texte sera étudié par l’Assemblée Nationale le 9 décembre.

Que ça vienne des députés, des activistes ou des consommateurs eux-mêmes, il semblerait que l’heure de remballer les promos sonne bientôt. Réponse l’année prochaine.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Ok ! Mais pourquoi le black Friday en particulier ? Quand est-il des French day et autres jours, semaine de la promo ?
    J’ai été étonné de voir autant de monde dans les rues depuis vendredi soir, sûrement les achats de Noël, parce que la baisse du pouvoir d’achat est peut-être la seule chose qui est à la hausse, les consommateurs profitent quand même de ces offres.
    Bien sûr qu’il faut revoir les règles de la consommation, du gaspillage, de l'économie circulaire... mais ne devrait-on pas faire agir les industriels du textiles avant ?