Des femmes qui courent
© Touchstone Pictures - Confession d'une accro au shopping

Black Friday : les marques françaises sont-elles prêtes ?

Le 21 nov. 2018

Les réseaux sociaux s’affolent, les mails arrivent par dizaines, chaque marque y va de sa promotion... oui, c’est bien le Black Friday. Cette année, la grande fête de la consommation importée des États-Unis aura lieu le vendredi 23 novembre. Et les marques sont déjà prêtes.

Depuis cinq ans, entre Halloween et le Noël, un nouveau grand rendez-vous s’impose en France : le Black Friday. Traditionnellement le vendredi suivant Thanksgiving, le Black Friday est devenu un week-end de trois jours prolongé par le Cyber Monday. Quand on consomme, on ne compte pas.

300% de tweets en plus par rapport à 2017

Cette fête de la consommation made in USA prend chaque année un peu plus d’ampleur en France. Selon Visibrain, on enregistre 300% d’augmentation du nombre de tweets pendant les 30 jours précédant l’événement par rapport à 2017. L’année dernière, 44 000 tweets à ce sujet avaient été publiés en France. En 2018, ce sont plus de 175 500 messages mentionnant l’événement qui ont été diffusés.

Des résultats français qui s’inscrivent dans une tendance mondiale. À l’international, on note aussi une augmentation de 22% des tweets en rapport avec le Black Friday en 2018. Soit 400 000 tweets supplémentaires.

Il n’y a pas que sur les réseaux sociaux que ça se passe. Les marques communiquent également par SMS. La plateforme d’envoi de messages textes SMS Partner annonce que plus de 5,5 millions de SMS ont été programmés les jours précédant le Black Friday. « C’est presque de 2 fois plus que pour les campagnes de Noël » indique Vincent Poullain, son co-fondateur. Même constat du côté de Mailjet. La solution d’emailing avait noté une augmentation de 30% d'e-mails envoyés le jour J en 2017.

Les sites de e-commerce, champions du Black Friday

Les rois du Black Friday, ce sont principalement les sites de e-commerce. Une étude RetailMeNot et CRR Research prévoit une augmentation de 14% de leurs ventes en 2018. Cette année, Visibrain note que les marques d’ameublements tentent de tirer leur épingle du jeu. But et Conforama sont les deux marques les plus actives sur Twitter après Cdiscount. Du côté des marques les plus influentes – dont les tweets sont les plus partagés – Cdiscount est toujours en tête, devant RueduCommerce et Lidl.

Tweeter à propos du Black Friday, ok. Mais quels sont les mots et expressions les plus associés au sujet ?

Top des mots associés au Black Friday sur Twitter selon Visibrain

  1. Jeu concours : 52 000 tweets
  2. PC gaming : 11 000 tweets
  3. Argent : 14 000 tweets
  4. Soldes/promotions : 8 000 tweets
  5. Économies : 3 700 tweets

Les marques actives sur le sujet font surtout vivre le Black Friday grâce à des jeux concours.

 

Les marques les plus populaires du Black Friday

Parmi les marques qui font le plus tweeter, on trouve principalement des spécialistes de la tech. Ordinateurs, tablettes, téléphones, jeux vidéo… à un mois de Noël, c’est l’occasion pour les consommateurs de prévoir leurs cadeaux à déposer sous le sapin. Le nouveau PC de gaming de la marque MSI est donc le plus prisé des twittos pour cette édition 2018.

Les géants des smartphones Samsung et Apple font partie des marques les moins populaires : seulement quelques centaines de tweets durant les 30 derniers jours.

À l’image des design épurés de la marque, Apple propose simplement à ses clients de noter la date dans leur calendrier. Sans même mentionner le Black Friday.

Les marques qui se jouent du Black Friday

Ce week-end de surconsommation ne plaît pas à tout le monde – et certainement pas à la planète. Des associations ont mis en place l’initiative Green Friday et certaines marques prennent leurs distances avec l’événement. Qu’elles y prennent part ou non, toutes les marques surfent sur la vague du Black Friday. Les supermarchés bio Naturalia ont donc décidé de détourner l’événement en promouvant le Vrack Friday. De son côté, le supermarché bio en ligne Greenweez a lancé l’opération Green Week avec l’association Planète Urgence. Pour chaque commande effectuée, un arbre est planté. De quoi améliorer le bilan carbone de l’événement ? On en doute…

La start-up Tediber revendique sa non-participation à l’événement et annonce privilégier des prix justes et équitables. Une goutte d’eau comparée aux 5,740 milliards de dépenses en France annoncés par RetailMeNot.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.