premium 1
premium 1 mobile
décharge géante black friday
© Getty Images

Black Friday ou Climate Friday... il va falloir choisir

Le 22 nov. 2018

Promotions, prix cassés et bonnes affaires, le 23 novembre, c'est le Black Friday. Pour certains, c'est l'occasion de se lâcher et de consommer à outrance. Pour d'autres, le moment de rappeler que la Terre souffre déjà de la surconsommation. Faites votre choix !

5,740 milliards d’euros. C’est le montant des dépenses attendues en France pour l’opération Black Friday d’après une étude RetailMeNot et CRR Research. C’est 5,9% de plus qu’en 2017. Une augmentation continue depuis 2013, date de la première apparition en France de cet événement qui vient tout droit des États-Unis.

Dans l’Hexagone, on s’attend à un pic de consommation sur les journées du samedi et du dimanche. Logique, puisque comme son nom ne l’indique pas, le Black Friday – Vendredi Noir en Français- s'étend dans les faits sur trois jours. Les Français ne disposant pas d’un jour férié dédié à cette fête de la consommation – à la différence des Américains -, il faudra donc trouver un autre moment pour s’adonner aux joies de la surconsommation. Et pour ceux qui n’en n’auraient pas assez, le Cyber Monday prolongera la fête.

1 Français sur 2 compte participer au Black Friday

Le phénomène Black Friday prend donc de plus en plus d'ampleur en France. Selon une étude YouGov et Ingenico, 1 Français sur 2 prévoit de profiter des promotions de l’opération. Cette année, près d’un quart des Français n’ayant jamais participé au Black Friday a l’intention de s’y mettre.

Ce qui est bien pratique avec le Black Friday, c’est que l’événement tombe un mois avant Noël, autre grande période de consommation débridée. Prévoyants, un quart des Français ont donc l’intention de se lancer dans la course aux cadeaux de Noël. D’après un sondage Toluna pour Webloyalty, ils sont même 16% à vouloir effectuer la majorité de leurs achats de Noël pendant ce week-end. Selon Yougov et Ingenico, déjà 28% ont pris l’habitude d’utiliser les promotions du Black Friday pour effectuer leurs cadeaux de Noël. Plus d’un tiers le font de manière occasionnelle.

Vendredi noir pour la planète

Pour certains, le Black Friday est l’occasion de profiter des bonnes affaires – et encore… Pour la planète, c’est surtout une nouvelle folie de la surconsommation qui s’ajoute à un tableau déjà fort peu réjouissant. Pollution numérique aussi importante que celle de l’aviation civile, pillage des métaux rares pour fabriquer des smartphones, industrie textile toujours plus gourmande en eau…. vue sous cet angle, la magie de Noël prend un méchant coup. Des citoyens et associations s’élèvent donc contre le Black Friday et organisent la riposte éco-responsable.

Climate Friday, agir tous ensemble

Face à la surconsommation du Black Friday, le mouvement Citoyens pour le Climat #ilestencoretemps contre-attaque avec le Climate Friday. Les associations Plastic Attack France, Résistance à l’Agression Publicitaire, Boycott Citoyen, Zero Waste France et i-boycott.org unissent leurs forces pour proposer une mobilisation citoyenne à l’échelle mondiale. Au programme du 23 novembre 2018 : boycott d’Amazon, Cdiscount et autres géants du e-commerce, une opération contre-publicitaire et l’interpellation des politiques via la plateforme United4Earth. S’y ajoutent d’autres manifestations locales pour permettre à chaque citoyen de faire entendre sa voix contre la surconsommation.

Green Friday, la consommation responsable

En 2017, le réseau d’entreprises de l’ESS Envie avait déjà mis en place le Green Friday en lieu et place du Black Friday. Cette année encore, les membres fondateurs de l’opération – Envie, Altermundi, Dreamact, Emmaüs, Ethiquable, REFER- tentent d’offrir une alternative au Black Friday avec le soutien de la Mairie de Paris. Ateliers de bricolage, initiation au recyclage, diagnostics d’appareils électriques gratuits… le Green Friday propose des événements dans toute la France. Pour ceux qui céderaient malgré tout à la tentation de la consommation, le site internet propose des alternatives « éco-responsables » avec une liste d’enseignes qui reverseront 15% du chiffre d’affaire de leur journée à des associations écolo. C’est mieux que rien.

Make SMTHNG, fabriquer plutôt qu’acheter

Evidemment, on voyait mal Greenpeace, l’ONG de protection de l’environnement, rester sans voix face au Black Friday. L’association appelle donc les consommateurs à ne pas consommer et à boycotter l’événement. Pour les convaincre, Greenpeace et ses partenaires lancent la MAKE SMTHNG Week. Du 23 novembre au 2 décembre, les citoyens responsables sont invités à fabriquer plutôt qu’acheter. 273 événements dans 38 pays sont prévus. En France, malheureusement, seulement deux actions sont programmées.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.