habillage
premium1
5 trucs faciles à faire pour végétaliser la ville
© dusanpetkovic via GettyImages

5 idées faciles pour rendre votre ville plus green

Le 16 mai 2019

Cultiver des aromates en aquaponie, planter des fleurs pour sauver les abeilles, lancer des bombes végétales... Qu'on soit bricolo à la main verte ou empoté enthousiaste, tout le monde peut participer à rendre nos villes plus vertes.

Merci Raymond, la start-up qui veut faire la révolution verte en ville, vient de sortir son premier livre Tous acteurs de la révolution verte. À travers des témoignages de jardiniers urbains et des interviews d’experts, le livre défend l’agriculture urbaine et nous prouve que les plantes sont nos amies, surtout en ville. Alors que le dernier rapport de l'IPBES nous alerte sur la menace d'extinction qui pèse sur environ un million d'espèces animales et végétales, il serait peut-être temps de s'y mettre. Surtout quand on sait que la végétalisation des villes présente de nombreux avantages, comme prévenir les inondations par exemple. Transformer Paris en gigantesque potager : le projet est ambitieux et demande de gros moyens. Mais chacun à son niveau peut participer à la végétalisation de l'espace urbain grâce à quelques idées faciles à mettre en place, même quand on n'a pas la main verte.

Sauver les abeilles

Tout le monde le sait, les abeilles sont en danger. D’après Greenpeace, les populations d’abeilles en Europe ont chuté de 25% entre 1985 et 2005.  Et c’est pareil pour leurs cousins, les bourdons, qui ont aussi mauvaise mine. La raison, c’est que depuis les années 1980, 70% des fleurs sauvages ont disparu.

Pour redonner le sourire - et surtout des fleurs à butiner - aux abeilles, il est temps de mettre la main au terreau. En partenariat avec la start-up Happyculteur, Merci Raymond a lancé des Bee’Kit. Le concept : des kits prêts-à-planter de fleurs mellifères (comprendre des plantes qui produisent du pollen de bonne qualité pour les abeilles) pour fleurir les rues et les fenêtres. Pour participer à leur campagne de crowdfunding c’est par ici.

Demander son permis de végétaliser

Pas besoin d'avoir un jardin pour participer activement à la végétalisation de sa ville. Il suffit de demander son permis de végétaliser. Le dispositif a été mis en place en 2015 à Paris et de nombreuses autres villes le proposent. Il est plus facile à obtenir qu’un permis de conduire puisqu’il suffit de le demander. Pas d’examen à passer, ni besoin de démontrer que vous avez la main verte : avoir un projet et être motivé suffit.

Les titulaires d’un permis de végétaliser peuvent planter des fleurs et des plantes aux pieds des arbres, des murs et des poteaux anti-stationnement. Il est également possible d’installer des jardinières mobiles. En revanche, il est interdit de jardiner dans des espaces verts. Pas question de faire pousser vos tomates aux Buttes Chaumont, sorry.

Jouer les green activists

Pour ceux qui sont effrayés par les formulaires administratifs, il y a le guerilla gardening. Le mouvement né à New York dans les années 70 reprend du service. L’arme de ces green activists, c’est la seed bomb. Une petite boule de terre qui contient quelques graines de fleurs sauvages.

Pour les confectionner, il suffit d’un peu d’eau, d'argile, de terre ou de compost et, bien sûr, des graines – 2 ou 3 par « bombes ». Ensuite, il n’y a plus qu’à la jeter dans un terrain en friche. De quoi rendre le trajet du matin jusqu'au métro un peu plus excitant.

Se lancer dans l’aquaponie

Pour jardiner sans jardin, il y a l’aquaponie. Non, rien à voir avec l’aquaponey. Cette technique d’agriculture permet de cultiver des plantes à croissance rapide sur de toutes petites surfaces. En effet, les cultures en aquaponies sont peu gourmandes en terre puisqu’elles sont alimentées par les nutriments produits par des poissons. Il faudra donc investir dans un aquarium, avant de poser son bac de culture dessus et installer un système de filtrage.

C’est sans déchet, et il n’y a pas besoin de se baisser pour retourner la terre. Pour ceux qui ne sont pas du genre bricoleur, la start-up Mon Eco-Potager propose des Potariums prêts à installer.

Créer un potager vertical

Pour ceux qui maîtrisent l’art du marteau et du tournevis, c’est le moment de se lancer dans la construction d’un potager vertical. Merci Raymond explique comment en fabriquer un avec 4 tasseaux et un rouleau de géotextile. Mais il en existe de toutes sortes. Ça ne prend pas de place et ça permet de se mettre au jardinage même quand on habite dans une zone urbanisée. Enfin un endroit pour cultiver vos tomates-cerises.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par ChezViviane.fr (@chezviviane.fr) le

POUR ALLER PLUS LOIN :

> Où consommer durable et engagé à Paris ?

> Vous voulez changer le monde ? On a trouvé les meilleures applications pour vous aider !

> 6 comptes Instagram à suivre pour faire ses cosmétiques maison

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.