Les jeunes couples ont ils changé leur manière de s’exposer sur le réseaux ?

« Soft Launch » , ou comment les internautes présentent leur nouveau partenaire sur les réseaux

© Charly Pn on Unsplash / Montage

Petit à petit, sans trop faire de bruit, mais en entretenant le suspens ! Maintenant, on annonce sa situation amoureuse comme autrefois on planifiait le lancement d'un yaourt.

Été 2020, la jeune comédienne américaine Rachel Sennott tweetait ce court message : « Félicitations pour le Soft Launch de ton petit ami sur les réseaux. » Étrangement, son tweet est devenu viral. Rachel avait mis des mots sur cette nouvelle manière qu'ont les internautes nouvellement en couple de déclarer leur statut. Sur Instagram, la tendance du « Soft Launch » , littéralement « lancement en douceur » , consiste à subtilement faire comprendre que l’on voit quelqu’un, en distillant habilement une série d’indices plus discrets les uns que les autres. Si l'expression « Soft Launch » sonne comme une formule de marketeur, c'est the Atlantic qui s'est amusé à décrypter ce nouvel usage.

« En couple, mais pas trop »

En couple, célibataire, divorcé… Sur Facebook, statuer sur sa situation personnelle avait le mérite d’être simple. Trop simple apparemment pour certains amants qui, aujourd’hui, préfèrent la jouer plus discrète. Sur les photos partagées, montrer une table avec deux verres de vin, un appartement qui revient régulièrement, même le week end, comme si on avait étrangement déménagé... Puis, de semaines en semaines, le ou la nouveau/elle partenaire apparaît. D’abord, une épaule. Ensuite, une silhouette croppée, puis un visage un peu flou sur un coin de story, jusqu’à finalement occuper une vraie place sur votre espace en ligne.

Et c'est par cette suite d'allusions que l’utilisateur suggère qu’il voit quelqu’un. Comme s'il testait la capacité de son audience à le remarquer et à y réagir. Au départ, le « soft launch » , c’est une pratique de publicitaire consistant à lancer son produit sans faire de bruit, et récolter des premiers retours pour ajuster son lancement. Cette pratique relève alors d’un calcul relativement conscient, en soumettant sa communauté aux premiers signes publics d'une vie à deux. 

Tout cela peut paraître assez froidement calculé, et même un peu ridicule. Mais au fond, cette pratique consciente est une façon pour l’utilisateur de se tester lui-même. Car bien souvent, si les mois passent et que votre relation se consolide, les apparitions de votre « moitié » devraient moins se faire sous le manteau.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.