premium 1
If Google was a guy

C’est officiel : on veut tous travailler chez Google

Le 29 juin 2017

Une étude place Google première parmi les entreprises qui font « le plus rêver les étudiants, commerciaux comme ingénieurs ».

On s’en doutait déjà un peu, mais c’est désormais prouvé : beaucoup d'étudiants aspirent à travailler un jour pour Google. Le 28 juin, le cabinet international d’étude et de conseil Universum a publié une étude sur les « aspirations, secteurs favoris et objectifs de carrière des futurs cadres ». Menée auprès de 294 663 étudiants en filière business et ingénieurs dans 12 pays*, cette neuvième édition place Google en tête des entreprises qui font « le plus rêver les étudiants, commerciaux comme ingénieurs. »

En seconde position, arrive Goldman Sachs, qui a progressé de deux places depuis la précédente étude. La banque d'investissement devance ainsi Apple, troisième du classement. Petter Nylander, CEO d’Universum, explique dans un communiqué que « les entreprises telles que Goldman Sachs gagnent en attractivité car elles ont pris conscience de l’importance d’offrir des espaces de travail innovants, de réelles perspectives de développement et de formation et d’avoir une raison d’être qui leur est propre. » « Tous ces éléments, ajoute-t-il, rendent les employés plus heureux et performants, impactant travail et société. » Facebook et Amazon n'arrivent que loin derrière (respectivement en 16ème et 17ème place chez les ingénieurs).

 

Du côté des entreprises françaises, deux seulement atteignent le Top 50. L’Oréal Group, d’une part, « franchit encore une marche dans chaque classement et arrive désormais 8ème en Business et 15ème chez les ingénieurs. » De l’autre, LVMH occupe la 32ème place du classement business, chutant ainsi de quatre places depuis la précédente étude. « Le nom du Groupe, précise l'enquête, manque encore de notoriété en dehors des frontières européennes ».

Conseil en management et stratégie : secteur le plus prisé

Le secteur le plus représenté est celui des « biens de grandes consommations » (18% des entreprises présentes dans le classement en font partie). « Pourtant, tempère l’étude, lorsque les étudiants sélectionnent leurs 3 secteurs favoris, celui-ci n’arrive qu’à la 15ème place, sélectionné par 5% des jeunes seulement. »
Aussi, le secteur le plus attractif pour les jeunes est le « conseil en management et stratégie » (pour 28% des futurs commerciaux souhaitent). La « banque », les « services financiers » et l’« audit et le conseil » suivent derrière. « Alors que les jeunes français choisissent le secteur « luxe, mode et accessoires » en 2ème position, celui-ci n’arrive qu’à la 6ème position au niveau mondial, à égalité avec « arts et divertissements » et « tourisme » », complète l'étude.

Ne pas passer sa vie au travail

Autre enseignement : 51% des sondés estiment que l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est l'objectif de carrière le plus important. « Seuls l’Inde, la Russie et l’Allemagne (pour les ingénieurs seulement), ne le classent pas en 1er et privilégient respectivement l’international et la sécurité », est-il précisé dans l’étude.

La sécurité et la stabilité dans l’emploi figurent justement parmi les objectifs les moins importants chez les jeunes français. A l’inverse des Allemands, qui le place en première position.

Enfin, une chose sépare les ingénieurs des commerciaux : le trait de caractère. Si, pour ces derniers, l’important est d’être un « leader », les profils ingénieurs aspirent davantage à obtenir un poste qui fasse « sens ». De même, la perspective de revenus élevés est une priorité pour les étudiants business, tandis que les jeunes ingénieurs privilégient un « environnement créatif et dynamique ».

*Etats-Unis, Chine, Japon, Allemagne, Royaume-Uni, France, Inde, Brésil, Italie, Canada, Corée du sud et Russie.

Classement des entreprises qui font le plus rêver les étudiants

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.