habillage
premium1
premium1
The Big Bang Theory
© The Big Bang Theory - Netflix

Les séries se mettent au « placement produit éthique »

Le 30 sept. 2019

Non, ce n’est pas un hasard si vos personnages de série préférés troquent leur gobelet de café contre un thermos ou commencent à boire du lait de coco à l’écran : découvrez le placement de produit éthique, une façon (un peu plus vertueuse) de vous faire consommer.

En 2018, les cinémas français ont comptabilisé 209 millions d'entrées. Nous passons en moyenne près de 4h par jour devant la télévision. Et nous sommes plus de 5 millions à avoir un compte Netflix. Tous ces chiffres viennent de Pixetik, société spécialisée dans le placement de produit « à impact positif. » La consommation de contenus se porte bien, merci pour elle. Et tant pis pour le coût écologique du streaming !

Lancée il y a moins d’un an, la jeune pousse française a toutefois décelé une aubaine dans ce double constat. Alors que l’industrie audiovisuelle tente déjà de limiter l’impact environnemental de ses tournages, la fiction aurait un rôle à jouer – « un superpouvoir » lit-on même – pour promouvoir un monde plus durable. Mieux, elle aurait la capacité de nous faire adopter de nouvelles habitudes de consommation, et ce grâce à du placement de produit dit « positif » ou à la promotion, à l’écran, de causes sociales ou environnementales (ONG, associations…).

Normaliser de nouveaux comportements

Selon Pixetik, le concept de « capitaine de soirée » aurait par exemple été normalisé grâce à ce type de promotion. Sur le site de l'entreprise, on apprend que les Américains, en voyant leurs personnages de série adopter la posture de "celui qui ne boit pas" pour conduire ses acolytes, ont naturellement fait de même. Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres.

Depuis ses débuts, la société a déjà placé la marque 100% made in France Justine B. pour la série Derby Girl (France.tv Slash) et l’épicier en vrac Day by Day dans L’effondrement, nouvelle série collapsollogiste de Canal+. Son crédo ? Impliquer équipes et scénaristes en amont de la production, voire les inciter à influencer certains pans de leur fiction, avec une portée plus écologique par exemple.

Contextualiser la promotion de nouveaux produits

Pendant américain de Pixetik, la société Green Product Placement a déjà convaincu plusieurs séries à succès. On a ainsi pu apercevoir les personnages de The Big Bang Theory et Orange Is the New Black déguster du miel Manuka, un produit naturel réputé pour ses propriétés cicatrisantes et antibactériennes. Après s’être familiarisée avec l’univers du placement produit, des décors et des accessoires de tournage, sa fondatrice Beth Bell a décidé de ne promouvoir que des entreprises ou organismes « à mission » au sein de fictions. 

Gourdes à eau, sacs de shopping réutilisables, compost fait à la maison, produits bios… « En intégrant ces produits et comportements dans le contenu, en demandant aux acteurs de se les approprier et en les montrant au quotidien, on contribue à façonner des changements positifs dans le comportement des consommateurs », explique-t-elle au média Clean Technica. Mieux, on les contextualise et on les désigne comme « normaux ».

De quoi donner des idées au monde de la fiction, pour le moment davantage attiré par la dystopie que par l'apport de solutions ? 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.