Prompts-Lexica

Images générées par I.A. : les meilleurs outils pour créer un prompt qui déchire

© Lexica

Il est désormais à la portée de tous de créer une image avec l'aide d'une intelligence artificielle et à partir d’un simple texte. Mais pour maîtriser cette technique, encore faut-il utiliser les bons outils. Sélection.

Vous l’avez peut-être remarqué : la rédaction de L’ADN utilise des outils de génération d’images par IA pour illustrer certains de ses articles. Au cours de nos procédés de création collective, nous nous sommes rendu compte que le secret d’une belle image ne réside pas forcément dans l’outil que nous utilisions (nous travaillons principalement sur Dream Studio, basé sur Stable Diffusion). Non, une bonne image dépend, en amont, du travail d’écriture du prompt.

Pour rappel, le prompt c’est le texte sur lequel se base l’intelligence artificielle pour créer votre image. En quelques mots, vous allez définir l’idée générale de votre illustration, mais aussi son style graphique. Plusieurs outils existent pour vous faciliter cette tâche pas si facile. Sélection.

Lexica, le moteur de recherche d’images et de prompts

Attention, cet outil risque de devenir essentiel dans votre processus de création. Lexica est une sorte de « Google Image » d’art IA centré surtout sur Stable Diffusion. Ce moteur de recherche répertorie plus de 5 millions d’images ainsi que le prompt qui leur est associé. Si vous cherchez à produire une esthétique ou un visuel en particulier, il suffit de taper votre idée dans la barre de recherche et compulser les résultats. En plus de servir de source d’inspiration, vous pouvez visualiser très facilement les phrases, les utiliser et les modifier pour vous approcher d’un résultat impeccable.  

Les aides à la fabrication de prompts

Il existe à présent une pléthore d’outils vous permettant de générer intégralement un prompt de A à Z en passant par une succession de filtres esthétiques. C’est ce que propose Prompt Helper, qui fonctionne surtout avec Midjourney et Dall.E. Concrètement, vous entrez la description de l’image que vous voulez voir puis le logiciel vous propose de choisir un style visuel, un éclairage, un angle de caméra ou bien un grain particulier. Une fois que vos options sont sélectionnées, vous n’avez plus qu’à copier-coller votre texte et le tester dans l’outil de votre choix. Et si vous n’avez carrément pas d’idées, vous pouvez toujours utiliser Drawing prompt, un outil permettant de générer des prompts à partir de cases à cocher. Ce genre d’outils peut limiter votre imagination plutôt que de la stimuler. Mais si vous êtes débutant en « promptologie » (oui, je viens d’inventer ce mot), ça vaut le coup de commencer par là.

Les études d’artistes de Parrot Zone

Comme nous vous l'avons raconté dans notre enquête sur les I.Artistes, les outils de génération d’images utilisent des milliards d’images et de textes. Le problème étant qu'on ignore quelles sont ces images. Il est donc difficile de savoir quels artistes ou courants esthétiques on peut utiliser dans ses prompts. Heureusement, le collectif d’artistes Parrot Zone pratique des « artists studies » pour nous éclairer. Concrètement, ces passionnés testent sur les outils de génération d’images un seul et même prompt en mettant à chaque fois le nom d’un artiste différent. Pour le moment, près de 2 000 artistes sur 3 400 sont répertoriés et connus de Stable Diffusion.

Le même travail a aussi été effectué sur les « modifiés » ces petits mots-clés comme « ambiant lightning » ou « double exposure ». Ils se rajoutent après la description d’une image et vont orienter le style visuel d’une image. Vous pouvez explorer les bases de données mises en avant sur le site du collectif et cliquer sur chaque nom d’artiste ou chaque « modifier », pour voir le résultat visuel. 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire