habillage
premium1
habillage
Fake Famous : de l'anonymat à la fame, ce documentaire décrypte la fabrique des influenceurs
© Fake Famous (HBO)

Fake Famous : de l'anonymat à la fame, ce docu décrypte la fabrique des influenceurs

Le 22 janv. 2021

Présenté comme une « expérience sociale irréelle », le documentaire Fake Famous, à paraître le 2 février sur HBO Max, plonge dans les coulisses (peu reluisantes) de la renommée des influenceurs.

Quel est le point commun entre Dominique, une jeune actrice en herbe, Chris, un créateur de mode plein de rêves et Wylie, une assistante immobilière ? Ils veulent tous les trois devenir des influenceurs célèbres. Pour ça, ils sont prêts à acheter de faux abonnés et à faire appel à des bots pour renforcer l’engagement de leur communauté.

Véritable expérience sociale à l’ère du personal branding sur les réseaux sociaux, le documentaire Fake Famous, à paraître le 2 février sur HBO Max, suivra de près ces trois « wannabe » stars du Web.

Dans les coulisses de l’industrie de l’influence

L’intrigue du documentaire débute par le casting de trois habitants de Los Angeles, « lesquels ont tous une communauté de fans relativement modeste », explique HBO dans un communiqué. Ils découvriront les joies et le coût de ce style de vie improbable et immersif. » 

Réalisé par le journaliste et auteur Nick Bilton, qui écrit régulièrement sur l’impact social d’Internet, le documentaire explore les dessous de l’influence et la création d’une nouvelle forme de célébrité. « Il y a maintenant des centaines de millions de personnes sur les plateformes sociales qui ont un si grand nombre d'abonnés qu'elles sont considérées comme un nouveau type de star. Mais sont-elles vraiment célèbres ? » 

Chacune des histoires racontées, au prisme des trois jeunes candidats, éclaire la façon dont un influenceur peut se créer de toutes pièces et la réalité d’un style de vie largement basé sur le fantasme et l’apparence.

Quand les marques tombent dans le piège

« Au fur et à mesure que le nombre d'abonnés du trio augmente et après une série de fausses séances photo, les marques commencent à tendre la main, désireuses que leurs produits et services soient vus, poursuit le communiqué. Les influenceurs émergents sont approchés par des entreprises qui leur offrent des produits gratuits, et les plus prospères d'entre eux sont payés des fortunes pour faire de la publicité sur leurs réseaux. »

Plusieurs personnalités, parmi lesquelles Taylor Lorenz, journaliste tech du New York Times ou Justine Bateman, autrice de l'ouvrage Fame: The Hijacking of Reality, se joindront à Nick Bilton pour décrypter le phénomène.

Vous souhaitiez tenter votre chance dans le monde de l’influence ? Il va falloir apprendre à faire semblant...

Margaux Dussert - Le 22 janv. 2021
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.