bannière 2
bannière 2
premium1
Izumi Miyazaki

3 artistes qui ont érigé le selfie au rang d’art

Le 14 sept. 2018

En se prenant en selfie, les photographes Christopher Smith, Izumi Miyazaki et Juno Calypso dévoilent des autoportraits inquiétants, intimes et surréalistes, bien loin de nos clichés autocentrés quotidiens.

Non, le selfie n’est pas qu’une pratique narcissique de millennial en mal de reconnaissance ! La preuve, un musée a même ouvert ses portes à Los Angeles pour célébrer la pratique sous le prisme de l’art, de l’histoire et de la tech. Sur le Web, de plus en plus de jeunes artistes surfent sur le phénomène et le manipulent à des fins narratives et esthétiques. Petit tour d’horizon avec trois selfie artists qui ont retenu notre attention.

LES MALHEURS D’IZUMI MIYAZAKI 

Sur son Tumblr, Izumi Miyazaki multiplie les clichés surréalistes et se met en scène dans des situations aussi rocambolesques que colorées. Tantôt kawaii comme un personnage de manga, tantôt dérangeante et cruelle envers son propre corps, elle semble malmener son image au gré de ses lubies enfantines. De la pose mignonne sur un monticule de riz à sushi à la tête décapitée et remplie de tomates en jus... passer de l’émerveillement au dégoût n’a jamais été aussi simple. C’est certain, la jeune artiste japonaise – une vingtaine d’années à tout casser - aurait pu rejoindre notre sélection artistique placée sous le signe du « beurk ».

Izumi Miyazaki

Izumi Miyazaki  Izumi Miyazaki

Izumi Miyazaki

Izumi Miyazaki

Izumi Miyazaki

LE ROCKY HORROR PICTURE SHOW DE CHRISTOPHER SMITH

« Je suis la personne la moins intéressante que je connaisse », affirme Christopher Smith au magazine Another Man. Pourtant, le jeune homme de 22 ans passe le plus clair de son temps à se prendre en photo dans sa chambre et à les publier sur Instagram. En-dessous de chaque cliché, une seule et même éternelle mention : « autoportrait ». C’est en les regardant tous à la fois que l’on comprend enfin. Les personnages qu’il incarne, parfois décharnés, souvent fantasmagoriques, et qu’il a passé des heures à grimer, sont autant de rôles qu’il aurait aimé jouer. Et ça ne loupe pas, on reste scotché.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Yay😄! I'm ecstatic to share the first of 6 images I created exclusively for the latest issue of @another_man using @tomford makeup and sunglasses. In the issue, I got the opportunity to talk to the BRILLIANT @timblanks about my life, inspirations and pictures. Initially, I was very nervous to talk about myself and my work, but Tim couldn't have been more of a sweetheart and I am thrilled with the article he wrote. I'm beyond grateful to @bengcobb who masterminded this project and brought Tim onboard. Thanks also to @thea_charlesworth and @joevendon who guided me and answered all the questions I had throughout. The issue is out now and I would be very happy if you bought a copy!❤️

Une publication partagée par Christopher Smith (@mechrissmith) le

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Self-portrait.

Une publication partagée par Christopher Smith (@mechrissmith) le

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Self-portrait.

Une publication partagée par Christopher Smith (@mechrissmith) le

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Self-portrait.

Une publication partagée par Christopher Smith (@mechrissmith) le

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Self-portrait.

Une publication partagée par Christopher Smith (@mechrissmith) le

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Self-portrait.

Une publication partagée par Christopher Smith (@mechrissmith) le

LA VIE SECRÈTE DE JUNO CALYPSO

Durant ses études, la photographe Juno Calypso entame une série d’autoportraits déguisée en un personnage de fiction : Joyce. Dans des chambres louées en ligne comme chez ses proches, elle se prend secrètement en photo et met en scène la vie intime d’une femme dont la routine, solitaire, venimeuse et sensuelle, a tout d’un film de David Lynch… Ses deux projets « Joyce » et Honeymoon » ont reçu plusieurs prix, dont celui du British Journal of Photography International et du Foam Museums 2016 Talent.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Detail from new piece 'Sensory Deprivation' showing now @unseenphotofair and on @photomonitor.co.uk 💕

Une publication partagée par Juno Calypso (@junocalypso) le

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

💧

Une publication partagée par Juno Calypso (@junocalypso) le

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

😒

Une publication partagée par Juno Calypso (@junocalypso) le

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

💭

Une publication partagée par Juno Calypso (@junocalypso) le

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

🐲🐲🐲🐲🐲🐲

Une publication partagée par Juno Calypso (@junocalypso) le

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

💻

Une publication partagée par Juno Calypso (@junocalypso) le

(Photo de couverture : Izumi Miyazaki)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour