habillage
premium1
premium1
Des passants traversent a un passage protege

Ça y est : l'ordinateur quantique trouve ses premières applications !

Le 8 févr. 2018

La prochaine révolution sera quantique, et elle est à notre porte. À Bangkok, un ordinateur quantique permet déjà de réguler le trafic. On vous explique comment ça marche.

A Bangkok, la gestion de la mobilité ne passe pas par Uber ou les taxis volants mais par les ordinateurs quantiques. Toyota Tsusho et Denso y croient en investissant dans un ordinateur quantique D-Wave dont l’objectif sera d’optimiser les trajets de 130 000 camions et taxis de la ville. Cet appareil servira en quelque sorte de « centrale intelligente » capable d’anticiper les mouvements de trafic, et ainsi d’orienter les véhicules sur les itinéraires les plus efficaces. Ce principe est également applicable aux véhicules autonomes.

 

Les ordinateurs quantiques sont particulièrement efficaces lorsqu’il s’agit de résoudre des problématiques d’ordre logistiques et d’y apposer une solution optimale. Ils disposent pour cela d’une puissance de calcul importante. Dans l’exemple de la capitale thaïlandaise, la machine sera à même de prédire la route qu’un véhicule doit prendre à n’importe quel moment. Cette optimisation des transports va également dans le sens d’une réduction de la consommation d’essence, de la pollution, d’une facilitation des trajets pour les transports d’urgence… le tout dans l'une des cités les plus peuplées.
L’autre « point fort » de l’ordinateur quantique est qu’il est non seulement capable d’accumuler de la donnée en grande quantité, mais également de l’analyser et l’utiliser en temps réel. La machine peut ainsi produire des résultats instantanés, puis les rendre accessibles à n’importe qui.
Quantum Technology for Mobility IoT

Mais au fait c’est quoi un ordinateur quantique ?

Avec un ordinateur classique, une information peut prendre la forme d’un 0 ou d’un 1. Une machine quantique réfléchit différemment : une même information peut à la fois prendre la valeur 1 et 0. Plutôt que de réaliser les calculs de façon séquentielle, l’ordinateur quantique sait traiter toutes les hypothèses en même temps.

Par exemple, pour calculer la route optimale d'un message, un ordinateur classique testera l'une après l'autre chaque possibilité, éventualité. Il optera ensuite pour la solution qu’il juge la plus efficace. L’ordinateur quantique, lui, visualisera d’emblée l'ensemble des trajets disponibles avant de proposer la voie la plus optimisée.

L'ordinateur quantique livre donc une promesse claire : celle de permettre de réaliser des opérations complexes en utilisant des ressources énergétiques limitées. Dans la mesure où les villes sont amenées à devenir des smart cities, des expériences similaires à celles conduites à Bangkok devraient logiquement se multiplier dans les prochaines années.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour