premium 1
premium 1 mobile
trombones

Le jeu où vous êtes une IA accro aux trombones

Le 12 oct. 2017

A mi-chemin entre les simulations business et théorie de l’apocalypse, « Paperclips » nous rappelle à quelle point l’addiction au clic est facile.

Il aura suffi d’un tweet de Frank Lantz, game designer et directeur du Game Center de l’université de New York, pour qu’Internet s’emballe pour une usine de trombones. Le principe du jeu est assez sommaire – vous êtes une intelligence artificielle à la tête d’une usine de trombones. Il faut ajuster l’offre à la demande, gérer son stock, ses matériaux et optimiser, sans cesse, ses procédés de fabrication à coups d’automatisation.

L’interface est moche, les actions limitées – il suffit de cliquer – mais vous ne pourrez pas vous empêcher de vouloir devenir la meilleure (et la plus riche) des intelligences artificielles vendeuses de trombones.

Sans compter qu’à mesure que le joueur s’enrichit, certaines fonctionnalités sont débloquées. Si certaines sont compréhensibles pour une bonne partie des joueurs (actions marketing, investissements), d’autres impliquent un calculateur quantique, et là, on fait beaucoup moins les malins.

Toujours est-il qu’en une journée, à coups de clics bien placés, vous pouvez accumuler quelques millions de dollars, boursicoter, gagner des « Yomis », acheter des drones… et devenir le roi du trombone.
Et mine de rien, on devient assez facilement accro.

Mais derrière le jeu, une théorie qui fera froid dans le dos à n’importe quel phobique de l’I.A. : Nick Bostrom, philosophe d’Oxford, expliquait que toute intelligence artificielle était capable de détruire l’espèce humaine car nulle tâche n’est neutre.
Ainsi, si l’on demande à une I.A. de fabriquer des trombones sans en spécifier la quantité, elle s’évertuera à en fabriquer ad vitam eternam. Si elle n’a aucune notion d’éthique, elle pourra, afin de parvenir à son objectif de fabrication de trombones, en venir à éradiquer les êtres humains si tant est que ceux-ci se mettent en travers de son chemin – ou qu’ils représentent la meilleure source d’atomes pour en fabriquer.

Plutôt que de flipper sur le sujet, on vous conseille donc de jouer à Paperclips (sauf si vous avez des dossiers urgents – auquel cas vous risquez une perte de productivité assez conséquente. On vous prévient) : vous mettre dans la peau d’une I.A. obsédée par les chiffres a un petit quelque chose de jouissif.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.