premium 1
premium1
Une jeune femme en train d'écouter de la musique bruyamment à son bureau et un homme énervé en arrière-plan
© CREATISTA via Getty Images

Bruit en open space : les jeunes aiment ça, les seniors moins

Le 20 juin 2019

Dans la liste des griefs adressés aux open spaces, la distraction arrive en tête. Bruit, mouvement, bavardages… Pourtant, les millennials continuent de les plébisciter.

Ah, l’open space… tout le monde a un avis sur le sujet. Tantôt adoré – la promiscuité avec les collègues, c’est génial ! Et tellement stimulant…, tantôt détesté – la promiscuité avec les collègues, quel enfer ! Ils sont tellement bruyants… il fait aujourd’hui l’objet d’une étude réalisée par Future Workplace pour Plantronics.

Résultat, face au bruit au bureau, tout le monde n’est pas égal. Les jeunes le trouvent stimulant, les seniors horripilant. Mais dans les deux cas, nous sommes 99% à considérer l’open space comme une source de distraction.

Distraction…

55% des membres de la génération Z et 56% de la génération Y plébiscitent les open spaces malgré les distractions sonores et visuelles associées. Pourtant, 51% des personnes interrogées estiment que les distractions rendent difficile le fait d’écouter ou d’être entendu au téléphone, et 48% estiment qu’elles nuisent à leur concentration.

Le pire du pire, ce sont les collègues qui parlent fort au téléphone (76%). Plus loin, on retrouve les collègues qui ont une conversation à proximité de gens qui ne sont pas concernés (65%). Des situations qui s’aggravent si ces événements ont lieu pendant des réunions téléphoniques ou vidéo.

… et stimulation

Alors qu’est-ce qui explique que les jeunes aiment autant les open spaces ? Paradoxalement… ce sont aussi les interactions avec leurs collègues. Plus on est jeune, plus on souhaite un environnement de travail ouvert ! Seuls 38% des baby-boomers aiment les open spaces, contre 47% de la génération X, et 55,5% des générations Y et Z.

Parmi les arguments cités, c’est la productivité qui vient en tête : 52% de la génération Z se dit plus productive lorsqu’elle travaille dans un environnement bruyant ou qui permet de discuter avec d’autres. C’est surtout parce que les plus jeunes savent mieux faire face aux distractions. La meilleure des solutions ? Utiliser des écouteurs (35% chez la génération Z contre 16% des baby-boomers).

Le top 6 des distractions

  1. Les collègues qui parlent fort au téléphone
  2. Les événements / fêtes sur le lieu de travail
  3. Les collègues qui discutent à proximité
  4. Les jeux et loisirs
  5. Les notifications et sonneries de téléphone
  6. Les animaux au bureau

La solution : la création de zones dédiées ?

Un peu comme dans les trains, on pourrait imaginer la création de zones spéciales pour passer ses coups de fil ou discuter. C’est en tout cas ce que plébiscitent plus de la moitié des personnes interrogées. Elles souhaitent des distinctions claires entre les zones calmes et les plus bruyantes, avec des règles claires.

Enfin, 75% des gens estiment qu’il s’agit là d’un sujet de management. Pour Jeanne Meister, cofondatrice de Future Workplace, il faut s’y mettre dès maintenant : elle rappelle qu’avec l’arrivée des Z sur le marché du travail, ce sont maintenant quatre générations qui collaborent – ce qui oblige les entreprises à adapter leur vision et définition du travail traditionnel, que ce soit dans l’organisation ou l’aménagement des bureaux.


Méthodologie de l’étude

Les résultats de l’étude sont basés sur une enquête mondiale menée du 18 au 26 mars 2019 par Savanta aux États- Unis, au Canada, en Espagne, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Chine, en Australie, en Nouvelle- Zélande, au Japon et en Inde. 5 150 personnes ont été interrogées sur la dynamique du bureau, les distractions et les avantages dans le bureau de leur entreprise. L'étude a ciblé les employés qui travaillent trois jours minimum dans un bureau et dans des organisations de différentes tailles. Tous les intervenants ont réussi un double processus d'adhésion et ont rempli en moyenne 300 points de données de profilage avant de participer aux sondages.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.