habillage
Un mur fait avec des télévisions
© asbe via Getty Image

Audiences : la télévision continue de bénéficier de « l'effet COVID »

Le 12 oct. 2020

Selon Médiamétrie, les Français ont changé leurs habitudes de consommation média après la première vague de Covid-19 et passent plus de temps devant leur poste.

Le petit écran n’a pas dit son dernier mot. Alors que l’on pensait que la télévision n'était bonne qu’à retransmettre les grands évènements et à servir de dernière option après un ultime tour sur Netflix, Médiamétrie dévoile des chiffres étonnants. En septembre, les Français ont passé en moyenne 3h34 devant leur poste, soit une hausse de 17 minutes par rapport à l’année dernière.

Nette augmentation chez les seniors

Certes, on reste loin des records de temps d’écran qu’avait battu la télévision pendant les mois de mars et d’avril avec une moyenne de 4h41 par jour. Mais cette hausse significative montre bien que les effets de l’épidémie de Covid-19 continuent d’influencer notre consommation médiatique.

Sans surprise, ce sont les personnes les plus âgées, et donc les plus fragiles, qui restent le plus longtemps chez elles. Cette limitation de leur vie sociale ou de leurs activités extérieures se voit immédiatement dans les chiffres. On enregistre une augmentation de 30 minutes de temps d’écran pour les individus de 50 ans et plus, passant de 4h49 à 5h19 en moyenne par jour.

Le télétravail et le journal de 13h

Le plus étonnant reste l’augmentation, moins marquée, du temps d’écrans chez les 15-34 et les 15-49 ans. Pour cette classe d’âge, le temps consacré à la télévision monte respectivement de 9 et 7 minutes. À titre de comparaison, Médiamétrie indiquait en 2019 que les 15-49 avaient diminué leur consommation de 6%. Pour David Larramendy, président du SNPTV et président de M6 Publicité, interrogé par Le Figaro, il faut voir dans ces chiffres une installation plus forte du télétravail (avec notamment une augmentation de 2% des audiences des JT de 13h), mais aussi le recul des sorties culturelles comme le cinéma, les concerts ou le théâtre.

Enfin, certains programmes forts, comme la dernière saison de Koh-Lanta qui réalise des scores entre 5 et 6 millions de téléspectateurs, parviennent à regrouper l’ensemble de la famille sur un même canapé. Tant que la pandémie n’est pas endiguée, il est tout à fait possible que ce phénomène de hausse se maintienne.

David-Julien Rahmil - Le 12 oct. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.