habillage
premium1
premium1
Times

USA : les grands quotidiens haussent le ton

Le 27 févr. 2017

Donald Trump a déclaré la guerre aux media. L'occasion pour ces derniers de rappeler leur rôle et leur devoir.

La mediaphobie de Trump ne fait plus aucun doute. Le 16 février, il déclarait dans une conférence de presse surréaliste : « La presse est incontrôlable, le niveau de malhonnêteté est incontrôlable ». Le corps de métier serait, selon lui, responsable de l’atmosphère chaotique de son début de mandat. « J'allume la télé et j'ouvre les journaux et je vois des histoires de chaos, chaos. Et pourtant, c'est exactement l'inverse. […] Les démocrates ont quitté la Maison Blanche en abandonnant le pays dans une situation chaotique. Les gens le savent, la plupart des médias, non. Ou plutôt, ils le savent, mais ils ne l'écrivent pas ».

Et sa fureur a perduré lendemain, avec une série de tweets dénonçant le presse "non pas son ennemi, mais celui du peuple américain".

The Washington Post, The New York Times et The Atlantic n’ont pas cependant l’intention de courber l’échine. Chacun a décidé de rappeler, à sa manière, l’importance de la liberté de la presse et leur engagement pour l’information. Ainsi le Washington Post s’est doté, pour la première fois de son existence, d’un slogan : Democracy dies in darkness (la démocratie meurt dans l’obscurité). Des termes forts qui symbolisent le climat de tension actuel avec le gouvernement.

« C’est quelque chose que nous nous disons depuis longtemps en interne quand nous parlons de notre mission », a déclaré Kris Coratti, Vice President, Communications du The Washington Post à CNN. « Nous avons pensé que ce serait une déclaration efficace et concise pour dire qui nous sommes aux millions de lecteurs qui nous ont rejoint pour la première fois au cours de l’an passé. »

Sans titre

Le New York Times quant à lui vient de dévoiler sa dernière campagne signée Droga5. Une série d’annonces minimalistes qui dans un monde de fake news ou de ‘faits alternatifs’ réaffirme la primauté et l’importance de la vérité, ainsi que le rôle primordial que jouent les journalistes indépendants dans leurs enquêtes et leurs écrits. D’autant plus, à une période où sont privilégiées les opinions à une information juste. Le spot de la campagne, très dépouillé, sera diffusé pendant la 89e cérémonie des Oscars, le 26 février. Conclusion du film : «La vérité est dure. La vérité est difficile à trouver. La vérité est difficile à connaître. La vérité est plus importante maintenant que jamais. ». La campagne sera relayée en TV, presse, affichage, sur le web.

Sans titre(1)

TV Commercial | The New York Times | The Truth Is Hard
T3

The Atlantic, quant à lui, invite les spectateurs à remettre en question leurs hypothèses dans un court-métrage mettant en scène l’acteur américain Michael K. Williams. Le film Typecast, pièce maîtresse de cette nouvelle campagne Question Your Answers, signée Wieden + Kennedy New York. Il met en scène Michael K. Williams aux prises avec ses personnages de The Wire et The Night Of. Il s’interroge : Am I Typecast? Une question difficile qui amène son lot de réponses… Un film qui sonne comme une invitation aux spectateurs afin qu’ils adoptent un mode de vie fait d’interrogations et d’exploration continue.

#QuestionAnswers
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.