Stereo veut transformer les youtubeurs en podcasteur
© Simonapilolla via Getty Images

C'est quoi Stereo, le Clubhouse alternatif qui mise tout sur les youtubeurs ?

Le 8 avr. 2021

Disponible sur Android et apprécié par un public jeune et proche des youtubeurs ou des influenceurs, Stereo tente de concurrencer Clubhouse.

Comme pour TikTok à son époque, Clubhouse a fait de nombreux jaloux dans le milieu des applications de livepodcasting. Derrière ce qu’on pourrait qualifier de LinkedIn vocal s’est levée une multitude de clones tentant de reproduire la formule magique de son succès. Parmi elles, une alternative semble sortir du lot en France. Il s’agit de Stereo. Sortie en janvier 2021, l'appli a décidé de tout faire à l’envers.

Ouverture maximale

Oubliez le côté « club select » avec invitations délivrées au compte gouttes. Stereo est ouvert à tous. Et oui, même aux gens sur Android ! L’application permet aussi de s’inscrire sous pseudonyme et ne demande pas de photos. Elle propose en revanche un outil de personnalisation d’avatar semblable à un jeu vidéo. Enfin, l’ambiance est beaucoup moins solennelle que sur Clubhouse. Il faut dire que le public y est bien plus varié, mais aussi plus jeune. Les sujets sont évidemment représentatifs de l’audience avec des discussions sur la sexualité, l’adolescence, le maquillage ou bien encore les jeux vidéos ou le sport.

« Discuter » avec Sandy Jules

Clubhouse avait Elon Musk, Naomi Campbell et MC Hammer pour attirer le chaland, Stereo joue de son côté la carte des influenceurs et de youtubeurs qui ont été « invités » sur la plateforme. Il suffit de scroller quelques secondes pour tomber sur des lives (ou sur des enregistrements) avec Sandy Jules, Mayadorable, FabianCRFX ou bien les vidéastes CYRILmp4 et le Grand JD. Ces derniers participent souvent à deux pour créer un dialogue sur un sujet en particulier. Les auditeurs peuvent laisser des messages vocaux qui sont ensuite sélectionnés et diffusés pendant l’émission. De quoi entretenir un sentiment d’interaction et de proximité avec son public sans pour autant leur donner les rênes d’une room. La formule semble en tout cas fonctionner puisque l’application revendique déjà plus d’un million d’utilisateurs.

David-Julien Rahmil - Le 8 avr. 2021
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.