Figurine Roblox nazi

Sur Roblox, les enfants peuvent jouer à incarner des nazis

© Roblox

La plateforme de jeux préférée des moins de 16 ans est devenue le terrain de chasse de l'extrême droite.

« Il y a 2 ans, mon fils a commencé à jouer à Roblox, et notamment à un jeu qui ressemblait à une sorte de GTA online (un jeu de tir qui se déroule dans une ville). Il rentre dans un taxi pour rouler, il appuie sur la touche pour lancer le klaxon et là j’entends un chant hitlérien. J’ai signalé le problème à Roblox et le klaxon était toujours là plusieurs mois après. Depuis, on a définitivement interdit cette plateforme à notre enfant. »

800 millions de titres

Ce témoignage venant d’un parent interrogé au cours de notre enquête sur l’univers de Roblox est loin d’être le seul à ce sujet. Cette plateforme de jeux vidéo, très fréquentée par les enfants et les préadolescents, a toujours présenté un problème de modération de ses contenus. Il faut dire que les utilisateurs peuvent accéder à plusieurs centaines de millions de titres créés pour la plupart par des développeurs amateurs. Comme il est impossible de tout vérifier sur la plateforme, de nombreux jeux « déviants » dans lesquels il est possible d’incarner des soldats nazis s'y cachent.

Glorification de la Wehrmacht

Dans une enquête de Wired, on apprend que ce manque de surveillance a permis à des militants d'extrême droite d’infiltrer la plateforme et de proposer des expériences flirtant avec les codes du nazisme ou de la suprématie blanche. Daniel Kelly, directeur associé du Center for Technology and Society de l’Anti-Defamation League (ADL) a notamment mis en lumière l’existence de reconstitutions du massacre de la mosquée de Christchurch ou bien de jeux glorifiants l’armée allemande pendant la Seconde Guerre Mondiale. Certains titres ont bien été retirés, et il est à présent officiellement interdit de créer des personnages arborant des croix gammées. Mais des jeux permettant de mettre des enfants dans les bottes de la Wehrmacht continuent d'accumuler des joueurs. C'est notamment le cas de Innsbruck Border Simulator qui affiche des scores de 1.1 million de visites.

Terrain de chasse de l'extrême droite

Ce n’est pas la première fois que des plateformes de jeux vidéo se montrent poreuses avec des militants d'extrême droite. Le journaliste Paul Conge avait dévoilé dans son livre Les Grands-Remplacés : Enquête sur une fracture française comment des mouvances identitaires, nationalistes ou négationnistes infiltraient Fortnite et tentaient de recruter des jeunes en difficulté ou déscolarisés à coup de blagues négationnistes. Sur Roblox, ce sont carrément les enfants de primaire qui sont visés.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.