habillage
premium 1
premium 1
Un homme seul devant un ordinateur dans la pénombre
© Andrew Neel via Unsplash

Face au Covid, le Zevent, le plus gros événement streaming de France, se réorganise

Le 15 oct. 2020

Le Zevent était censé réunir la fine fleur des streameurs pour récolter des fonds. À cause de l'épidémie, il doit revoir ses plans. Décryptage.

C’est un grand drame qui agite la sphère gaming sur les réseaux. Attendu par des dizaines de milliers de passionnés de jeu vidéo, le Zevent va devoir revoir ses plans pour le week-end du 16 au 18 octobre. À cause d’un grand nombre de cas de Covid, les streameurs stars qui devaient assurer le show, annulent leur venue.

C’est quoi le Zevent ?

Imaginé par Adrien Nougaret et Alexandre Dachary, plus connus sous les pseudonymes de ZeratoR et Dach, cet événement caritatif réunit tous les ans la fine fleur des streameurs français. Ces derniers participent tous en ensemble à un marathon de jeux vidéo retransmis en direct sur Twitch. L’année dernière, la plateforme a enregistré plus de 2,5 millions de visiteurs uniques cumulés sur quatre jours et l'événement avait réussi à lever plus de 3, 5 millions d’euros au profit de l'institut Pasteur.

Pourquoi c’est une catastrophe ?

Le Zevent tient sa réussite à son casting d’invités, mais aussi à l’ambiance bonne enfant qui se dégage du direct. Des grands noms du streaming comme Squeezie, MisterMV ou bien le joueur du grenier se relaient aux manettes et incitent les internautes à donner de l’argent. Mais au cours des derniers jours, les invités de prestige ont indiqué qu’ils ne viendraient pas à cause des nombreux cas contacts qui se sont multipliés autour d’eux.

Ensemble, mais à distance

Devant les défections en pagaille et le risque de voir l'événement complètement annulé, l’organisateur a finalement pris la décision d’organiser l'événement en partie à distance et d'élargir les possibilités de participation à la cagnotte. Les cas contacts pourront de leur côté participer au marathon, depuis leur salon. Reste l’ambiance, qui risque d’être moins à la fête et réduire la somme d’argent récoltée.

David-Julien Rahmil - Le 15 oct. 2020
À lire aussi
premium2
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.