premium1
habillage
Des faux followers à la pelle
© Carson Arias via Unsplash

Comment avoir 11 millions de followers sur Insta ? En les achetant bien sûr !

Le 18 févr. 2021

Sur les réseaux, le business des faux comptes et des fausses certifications est florissant. Comment fonctionne ce milieu pas très net ?

Vous connaissez le célèbre influenceur David Michigan ? Vous savez, celui qui revendique fièrement 11 millions de followers sur Instagram et qui est la 8e personnalité la plus suivie des Français devant Timothée Chalamet ou David Guetta ? Ce coach/modèle/acteur/entrepreneur semble avoir tout ce qu'il faut pour détrôner notre Tibo InShape national, si ce n’est que la plupart de ses abonnés semblent totalement virtuels. Dans une vidéo enquête menée par le vidéaste Babor Lelefan, on apprend que ce sympathique bodybuilder s’est construit une véritable légende à base de coupures de presse sponsorisées et de photobombs sur le tapis du Festival de Cannes. Mais au-delà de la fabrication de cette réalité alternative, c’est bien le business des faux followers qui est au centre du sujet.

20 000 abonnés par jour

Pour comprendre comment David Michigan semble gagner près de 20 000 abonnés par jour (alors qu’un vidéaste comme Cyprien n’en a gagné que 15 000 après un gros évènement), Babor a interrogé YouBoost, une entreprise française chargée de créer de faux profils sur les réseaux sociaux. Cette dernière estime que l’influenceur a dépensé près de 100 000 euros pour obtenir de tels chiffres, mais nuance toutefois en expliquant les différents niveaux de qualité que l’on peut obtenir. Au prix le plus bas, les influenceurs peuvent obtenir ce qu’on appelle communément des bots, c’est-à-dire des comptes sans aucun abonné ni aucune photo ou bio. La formule du dessus permet de coller une photo et une petite bio sur le compte avec quelques abonnés en plus. Enfin viennent les comptes de meilleure qualité avec un vrai nom, des publications qui remontent à plusieurs mois et l’impression qu’il y a un vrai humain derrière.

La mise à jour is the limit

La limite de ce système reste les fournisseurs de faux comptes qui, en fonction du pays d’origine, ne peuvent pas forcément « produire » des followers français. À l’heure actuelle, la centaine de followers parlant la langue de Molière, créée « à la main » coûte une quarantaine d’euros. L’offre ne s’arrête d’ailleurs pas au nombre de followers. Les faux avis sur TripAdvisor ou Google, une certification Instagram (qui coûte près de 2 500 euros) ou bien encore des articles permettant d’installer sur Google une fausse notoriété. Mais tout ce business comporte (heureusement) une limite : les plateformes mettent régulièrement à jour leur algorithme de détection de faux comptes et effacent les followers à la provenance trop douteuse. Sauf que dans ce cas, le remboursement est rarement garanti.

David-Julien Rahmil - Le 18 févr. 2021
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.