J-Rogan

Pourquoi Neil Young veut la peau de Joe Rogan, le présentateur de podcast le plus écouté au monde ?

© The Joe Rogan Experience

Dans son podcast « The Joe Rogan Experience » , Joe Rogan donne la parole aux climatosceptiques, aux complotistes d'extrême droite, aux antivax. Mais Spotify n'est pas prêt à couper le micro à son animateur star.

Le chanteur rock et country Neil Young a la rage. Le 25 janvier dernier, il avait posté un ultimatum à Spotify. Soit la plateforme retirait le podcast « The Joe Rogan Experience » , soit il partait, et laissait en plan ses 6 millions d’auditeurs mensuels. En fin de compte, Spotify s’est rangé dans le camp de Joe Rogan, provoquant le départ du chanteur canadien. Une nouvelle fois, le service de streaming de musique a privilégié son présentateur de podcast vedette.

Le Podcast le plus écouté au monde

Inconnu en France, Joe Rogan est une méga star aux États-Unis. Son podcast, « The Joe Rogan Experience » attire 11 millions d'auditeurs par émission, faisant de ce média le plus écouté et regardé au monde. Créé en 2009, « The Joe Rogan Expérience » est passé sous le giron de Spotify en 2020 contre 100 millions de dollars. Depuis, Joe Rogan n’a eu de cesse de générer des polémiques.

Les invités problématiques de Joe Rogan

Le podcast le plus écouté des États-Unis a comme leitmotiv d’inviter les personnalités les plus anticonformistes de l’époque. Parmi les invités on compte des stars comme Elon Musk (qui avait allumé un joint de la manière la plus étrange qui soit), le journaliste Glenn Greenwald qui a dévoilé les informations d’Edward Snowden, les artistes comme Kanye West, ou bien le candidat à la présidentielle Bernie Sanders.

Mais l’ancien présentateur sportif a aussi un penchant pour des personnalités plus borderline. Le 25 janvier, il a passé plus d’une heure avec Jordan Peterson, un climatosceptique notoire. En décembre, il avait reçu le docteur Robert Malone, héros des antivax qui diffuse de la désinformation sur les vaccins ARN. Sa venue a déclenché l’ire de 270 médecins qui avaient réclamé une action de la part de Spotify. Pour seule réaction, la plateforme a discrètement retiré plus de 40 épisodes de son catalogue comprenant des interviews gênantes avec le conspirationniste excité Alex Jones, le promoteur du Gamergate Milo Yiannopoulos, le promoteur du Pizzagate David Seaman, ou bien le fondateur du groupe armé des Proud Boys, Gavin McInnes.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.