habillage
premium1
premium1
Le sleeping Giant dans le colimateur de Valeurs Actuelles et CNews
© Koldunova_Anna via Getty image

Agacés par les boycotts, Valeurs Actuelles et CNews portent plainte contre les Sleeping Giants

Le 11 juin 2021

La technique consistant à interpeller les marques qui font de la publicité sur des médias extrémistes a l’air de fonctionner.

C’en est trop ! Dans le collimateur du collectif citoyen Sleeping Giants depuis 2019, le magazine Valeurs Actuelles a décidé de répliquer. Sur le site internet du média, le journaliste Sébastien Lignier explique qu’une plainte a été adressée au procureur de la République afin de « dénoncer des faits de discrimination, à raison des opinions politiques, et de nature à entraver l’exercice normal d’une activité économique ». Concrètement, le média reproche au groupe d’activistes d’avoir effectué des « pressions » sur des annonceurs afin de provoquer un boycott.

Une méthode pas toujours efficace

Créé en novembre 2016 dans le sillage de la montée en puissance du média d'extrême droite américaine Breitbart News, Sleepling Giants est un concept qui s’est bien exporté en France. Le collectif a pour habitude d'interpeller des grandes marques dont les publicités s'affichent sur les médias et les sites web les plus controversés. La méthode ne semblait toutefois pas vraiment efficace sur le long terme. Les militants s’étaient aussi attaqués à CNews quand la chaîne d’opinion en continu avait recruté le polémiste Eric Zemmour. La marque Ferrero avait même communiqué sur le fait d’arrêter de passer de la publicité sur ce créneau spécifique. Seulement voilà, CNews est aujourd’hui passé devant BFMTV en termes d’audience, malgré ce boycott.

Compter sur l’effet Streisand

Même si l’appel au boycott ne suffit pas, elle embête suffisamment les médias visés pour obliger ces derniers à déclencher une plainte. Dans la foulée de l’annonce de Valeurs Actuelles, CNews a aussi déclenché trois procédures, pour diffamations et discrimination. En attendant de connaître les résultats, ces actions en justice ont eu un effet positif pour le collectif. Sur leur compte Twitter, les Sleeping Giants fanfaronnaient d’avoir gagné un peu plus de followers et de soutien dans cette histoire.

David-Julien Rahmil - Le 11 juin 2021
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.