habillage
une machine à écrire sur fond jaune
© Дмитрий Ларичев via getty image

2020, année exceptionnelle pour les médias en ligne

Le 2 sept. 2020

Alors que la pandémie a porté un coup dur au marché publicitaire et à la vente de journaux papier, les abonnements payants de médias en ligne ont connu une progression sans précédent.

95 000 abonnés en plus pour le journal Le Monde, 50 000 en plus pour Mediapart, 35 000 pour Le Figaro… Malgré la crise qui a touché de plein fouet le secteur de la presse en France, l’année 2020 est en passe de pulvériser les records en termes d’abonnements payants pour les médias en ligne.

Les trois médias cités ont ainsi vu leur taux d’abonnement progresser respectivement de 42%, 29% et 27% en l’espace de six mois. Et ils ne sont pas les seuls à bénéficier d’une telle montée. D’après MindNews, Le Point bénéficie d’une hausse de 42% avec 30 000 abonnés numériques en totalité, Courrier International monte de 50% avec 54 000 abonnés tandis que Le Parisien et l’OBS affichent une progression de 46 et 43%.

L'arbre qui cache la forêt ?

Ces chiffres restent cependant à relativiser. Dans un thread réalisé par le journaliste Mathieu Lehot en juillet 2020, on apprenait que les résultats des ventes en kiosque étaient catastrophiques pour l’ensemble de la presse.

Ainsi, entre 2015 et 2019 les titres Le Figaro, Le Monde et Aujourd’hui en France ont respectivement perdu 32, 28 et 38% de leur lectorat dans la vente de journaux papier. S’ajoute à cela une perte moyenne de 21% des recettes publicitaires sur les six premiers mois de l’année, pour comprendre que cette hausse des abonnements n’est pas suffisante pour enrayer le phénomène de chute.

L’autre nuance à apporter est le timing de cette hausse. D’après MindNews, les abonnements ont surtout été pris pendant la période du mois de mars et d’avril. En plus du besoin d’information sur la pandémie de Covid-19, de nombreuses offres promotionnelles sont parues à ce moment précis, incitant les Français enfermés chez eux à payer un abonnement. Reste donc à voir si les médias parviendront à garder ce nouveau lectorat.

David-Julien Rahmil - Le 2 sept. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.