premium 1
premium 1 mobile
Cornet de fleurs
© Getty Images

Plutôt que Google ou Facebook, et si les marques misaient sur Pinterest ?

Le 14 nov. 2018

Il n'y a pas que Google ou Facebook dans la vie pour générer du trafic vers votre site. Pinterest est le réseau social qui tire son épingle du jeu. 

Quand on pense acquisition de trafic, on a immédiatement Google en tête, suivi de Facebook et des autres réseaux. La majeure partie du trafic vient du moteur de recherche pour les médias, et Facebook a tendance, au contraire, à fermer les robinets. Des alternatives existent. Parmi elles : Pinterest

Ce moteur de recherche visuelle a une communication discrète en comparaison à Facebook. Pourtant, de nombreuses marques et médias se sont tournés vers la solution des « pins » pour accroître les visites vers leur site. Avec succès. Car sur Pinterest, blogs, influenceurs, marques, médias... tout le monde est logé à la même enseigne pour combler les recherches de 250 millions d'utilisateurs. « Les membres ont tendance à faire des recherches plus générales que sur Google. Par exemple, plutôt que de taper "Chapeau à plumes de chez Zara", les internautes vont écrire "Chapeaux noirs". Ils tombent sur des résultats auxquels ils n'auraient pas pensé, ou qui ne leur auraient pas été proposés par Google », selon les équipes de Pinterest. La plateforme affirme ainsi que 72% des membres y découvrent de nouvelles marques et de nouveaux services et 88% déclarent y trouver de nouvelles idées. 

Mode, beauté et déco

Une manne à saisir qui n'a pas échappé à tout le monde. Les magazines féminins, aux images lifestyle, mode et beauté s'intègrent bien dans le monde des « pins ». Le magazine ELLE Allemagne s'est associé à Pinterest avec deux problématiques : celle d'augmenter son trafic et celle de rendre son contenu plus accrocheur pour ses lecteurs. Le magazine féminin a ajouté le bouton « Enregistrer » sur ses sites Web et mobile, une manière d'inciter les utilisateurs à épingler du contenu d'intérêt.

Les résultats ont été positifs. Le nombre d'épingles à partir du compte de ELLE a augmenté de 1000% et le nombre de clic de 4 000%. Susanna Riethmüller, directrice numérique de ELLE Allemagne affirme que Pinterest et la deuxième plus grande source de trafic de référence sociale. Casa Vogue, un magazine de décoration du groupe Globo Condé Nast a vu son trafic en provenance de Pinterest multiplié par 5 et, surtout, une hausse de 71% de temps passé sur le site, pour les internautes en provenance de la plateforme. Quant à Glamour France, le trafic en provenance de Pinterest représente 7% du total.

tableau pinterest mode allemandeComprendre son audience

En plus d'augmenter le trafic, la publication d'épingles permet de mieux connaître son audience, et surtout de mieux cerner ses goûts, grâce à l'outil d'analyse. Le magazine Côté Maison, a multiplié par deux son trafic après avoir publié 4 000 épingles. Mais, plus important, la revue a ciblé les sujets d'intérêt et les a regroupés. Par exemple, les épingles sur les appartements de rêve fonctionnent, mais des recherches plus pragmatiques, comme les escaliers ou l'aménagement de la salle de bain fonctionnent également. 

ELLE a également découvert que les astuces et produits beauté, ainsi que les recettes et tendances culinaires faisaient un carton auprès de ses « pintenautes ». De son côté, l'équipe de rédaction relaie des inspirations ou des tendances. 

Soutien éditorial

Même si les marques lifestyle, déco et cuisine sont sur-représentées, Pinterest peut aussi mettre en avant des tendances de consommation de contenu inattendues. Par exemple, Dao Nguyen, Vice-présidente chargée du développement commercial et des données chez BuzzFeed, constate que Pinterest est la deuxième plateforme la plus importante pour la marque. Pourquoi ? Parce que les contenus y restent beaucoup plus longtemps (plusieurs mois après la publication).

Le site s'est rendu compte que les épingles amusantes généraient le plus de trafic vers le site, même si d'autres (le voyage ou la cuisine) réalisaient aussi de belles performances. Le site a donc continué de produire du contenu mais en a aussi développé d'autres autour des tatouages, de la littérature, ou de contenus inspirés de Disney. 

Bonus, Pinterest ne prend pas de commission sur le trafic ou les ventes générés. De quoi réfléchir.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.