Sofia Charaf / Coach Meddyet / Laurent BILLIONNAIRE

Combien de faux abonnés possèdent les mega-influenceurs de Dubai ?

© Capture Instagram : Sofia Charaf / Coach Meddyet / Laurent Billionnaire

Dans le monde du marketing d’influence les contrats se monnayent à prix d’or et la « valeur » d’un influenceur s'évalue à son nombre de followers. Communauté réelle ou fictive, focus sur les méga-influenceurs de Dubaï.

Alors que le business du fake fait couler beaucoup d’encre, HypeAuditor s’est penché sur la « proportion d’abonnés suspicieux », pouvant laisser penser à une part importante de faux abonnés dans les communautés des méga-influenceurs (personnalités ayant plus d’1 million d’abonnés) vivant à Dubaï.

On y apprend que Nabilla Vergara serait la méga-influenceuse comptant le plus d’abonnés suspicieux en chiffres absolus (2,1 millions), suivie par Marc Blata (1,28 million) et Jessica Thivenin (1,1 million).

Cependant, selon HypeAuditor, lorsque l’on analyse la proportion de ces abonnés par rapport au nombre total de followers, c’est Sofia Charaf qui arriverait en tête avec près d’un abonné sur deux (45%) pouvant être considéré comme suspicieux, suivi par Coach Meddy (40%) et Laurent Billionnaire (33%).

Classement des mega-influenceurs de Dubaï susceptibles d’avoir le plus de faux abonnés

CompteAbonnésAudience de qualitéAbonnés suspicieuxAbonnés suspicieux en %
Nabilla78116915682224212946727%
jessicathivenin62416195106892113472718%
thibaultgarcia4545905366672687917919%
marc_blata44275183142652128486629%
stephaniedurant3332442277459155785117%
nade_blata2972642250712646551616%
millajasmineoff3304119238425291986728%
maevaa.ghennam3336871235282798404429%
iam_billionaire33242712224602109966933%
coachmeddydubai165538599058266480340%
sofiacharafofficiel162790789420973369845%
hindsdassiofficiel105430683374522056121%

Les influenceurs : victimes ou complices des faux abonnés ?

Si certains influenceurs n’hésitent pas à avoir recours à de faux followers ou a des bots pour grossir leur taux d'engagement d’autres en revanche n'en seraient pas responsables. En effet, selon HypeAuditor, compte tenu de la large audience qu'ils offrent, les influenceurs attirent de nombreux faux comptes et spammeurs (réel ou bot) qui utilisent leurs sections commentaires en guise de panneaux publicitaires gratuits. Il n'est donc pas rare d'y retrouver des promotions pour des programmes d'affiliation, des sites de rencontre pour adultes, ou encore des comptes frauduleux de trading où de bitcoins.

Peut-on pour autant dire qu'ils en sont victimes ? Pas vraiment ! Il serait plus approprié d'envisager cela comme une forme de « symbiose avec des comptes parasites ». Si le procédé permet aux spammeurs de gagner en visibilité, mécaniquement il gonfle l'audience de l'influenceur, qui en retour s'en sert comme levier de négociation auprès des marques.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire